NOUVELLES

Marianne St-Gelais procure une première médaille au Canada à Montréal

15/11/2014 03:51 EST | Actualisé 15/01/2015 05:12 EST
PC

MONTRÉAL - Marianne St-Gelais a sauvé l'honneur de l'équipe canadienne, samedi, à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste de Montréal. Sa deuxième place au 500 mètres lui a permis d'offrir au Canada sa seule médaille de la journée.

La patineuse de St-Félicien avait pourtant le sentiment d'avoir raté la médaille d'or plutôt que d'avoir remporté l'argent après sa course. Et par sa faute.

«L'or m'a glissé entre les doigts, a laissé entendre la triple médaillée olympique. C'est une erreur de ma part. J'ai bien préparé mon dépassement mais, au moment de l'exécuter, ça n'a pas fonctionné.»

En fait, St-Gelais s'est fait piéger par la stratégie de la Chinoise Kexin Fan qui a pris une ligne plus large, ce qui lui a permis de résister au dépassement.

«Je suis déçue de voir que je me suis fait avoir comme ça, a-t-elle ajouté. Habituellement, je laisse tout le temps un espace entre une Chinoise et moi. Mais j'étais tellement préparée à faire le dépassement que j'ai oublié ma distance avec Kexin et je suis rentrée littéralement dedans.»

Fan en a profité pour s'assurer la victoire, sa deuxième d'affilée sur la distance après celle acquise à Salt Lake City la semaine dernière. La Sud-Coréenne Ji-Soo Jeon s'est classée troisième.

Kasandra Bradette, de Saint-Félicien, et Kim Boutin, de Sherbrooke, reléguées dans la finale B, ont terminé respectivement 6e et 8e.

La foule peu nombreuse mais bruyante à l'aréna Maurice-Richard n'a pas ménagé ses encouragements à l'endroit des patineurs canadiens. Mais elle est restée sur son appétit.

St-Gelais refuse toutefois de voir le peu de réussite des patineurs canadiens, samedi, comme si l'équipe en arrachait.

«C'est un concours de circonstances. L'équipe était prête. Il y a des coupes du monde qui sont plus fructueuses que d'autres. Parfois, on joue de malchances.»

Joanie Gervais, de Jonquière, âgée de 20 ans, est la seule autre membre de l'équipe à s'être qualifiée pour une finale A, celle du 1500 mètres, où elle s'est classée sixième et dernière.

Elle n'a pu maintenir le rythme imposée dans cette finale relevée, remportée par la Sud-Coréenne Minjeong Choi devant l'Italienne Arianna Fontana et son excellente coéquipière Suk Hee Shim, championne du monde en titre sur la distance.

«Il me manque encore une petite coche pour être capable de les suivre, a confié Gervais. J'ai gagné ma place en finale et je suis très fière de ça.»

Valérie Maltais, de La Baie, a chuté en toute fin de course dans la finale B et a fini 12e.

La journée s'est révélée pénible pour les membres masculins de l'équipe canadienne. Sans aucun représentant en quarts de finale du 500 mètres, samedi, les trois représentants inscrits au 1500 mètres ont fait chou blanc.

Charles Hamelin (8e), de Sainte-Julie, et Guillaume Bastille (10e), de Rivière-du-Loup, ont été limités à la finale B du 1500 mètres. Le jeune Yoan Gauthier, de Rivière-du-Loup, a été pénalisé en demi-finales et il a fini au 20e rang.

Hamelin a de nouveau été victime d'une chute en demi-finale. Mais cette fois, ce n'était pas de sa faute, contrairement à la veille quand sa glissade au relais a éliminé les chances du Canada de se rendre en finale et de gagner une médaille.

«Le Chinois (Tianyu Han) a mis la main sur mon genou à la sortie du virage au moment où j'ai voulu le dépasser. Il a poussé sur mon genou, m'a mis par terre et je me suis retrouvé dans les matelas.

«C'est plate car je me sentais super bien. J'avais de bonnes jambes et j'étais prêt à faire des dépassements pour aller en avant.» — il était alors 4e et tentait le dépassement pour prendre la 3e place.

Hamelin est le premier à reconnaître qu'il traverse actuellement une période difficile. Depuis les Jeux olympiques de Sotchi, il accumule les chutes, lui qui est réputé depuis le début de sa carrière pour sa constance.

«Présentement, je suis sur une séquence de malchances. J'ai de bonnes performances par-ci par-là. Il faut que je continue de travailler fort, que je me couche la tête haute ce soir et que je revienne demain matin pour faire de bons 500 mètres.»

En fin de journée, les Canadiennes — St-Gelais, Maltais, Bradette et Boutin — ont assuré leur billet pour la finale du relais 3000m. Elles ont terminé deuxième de leur demi-finale, chauffant toutefois les Coréennes.

«L'équipe a bien travaillé ensemble, a précisé St-Gelais. Nous rattrapions les Coréennes. Ça va être une belle finale.»

Il est désormais acquis que l'équipe canadienne ne sera pas en mesure de répéter sa performance record d'il y a deux ans à Montréal. Les patineurs canadiens avaient cartonné avec une récolte de 12 podiums.

La semaine dernière à Salt Lake City, les patineurs canadiens ont récolté cinq médailles, dont celle d'or de St-Gelais au 1000m et celle d'argent de Hamelin au 1500m.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les femmes des Jeux 2014