NOUVELLES

Les Carabins battent le Rouge et Or en prolongation 12-9 (PHOTOS)

15/11/2014 04:07 EST | Actualisé 15/01/2015 05:12 EST
PC

QUÉBEC - Les Carabins de l'Université de Montréal ont arraché une victoire historique de 12-9 samedi en prolongation contre le Rouge et Or, remportant leur première Coupe Dunsmore devant 13 698 amateurs réunis au State Telus de l'Université Laval.

Dans un match mettant aux prises deux défensives impénétrables, les Bleus ont gagné la guerre de tranchées et ont mis fin à l'hégémonie des Rouges sur le championnat du circuit de football universitaire RSEQ du sport interuniversitaire canadien.

Avec cette courte victoire, les Montréalais ont stoppé à 11 le nombre de championnats consécutifs remportés par Laval et à 70 le nombre de gains consécutifs célébrés par les Rouges à domicile.

«On avait besoin de jouer ce genre de match, de trouver une façon de dominer la ligne de mêlée», a déclaré l'entraîneur-chef des Carabins, Danny Maciocia, qui célébrait avec ses joueurs sur le terrain après la rencontre chaudement disputée.

«Si cette équipe (le Rouge et Or) a gagné autant de championnats, c'est à cause de sa ligne à l'attaque et de sa ligne défensive. Ça ne veut pas dire qu'ils n'ont pas de joueurs d'impact dans d'autres positions, mais ça commence avec la ligne offensive et la ligne défensive et aujourd'hui, je pense qu'on a été capable de partager le même terrain qu'eux», a-t-il analysé.

À égalité 9-9 après 60 minutes de jeu, les deux meilleures équipes du classement canadien ont dû trancher le débat en prolongation. Louis-Philippe Simoneau a réussi son quatrième placement du match, d'une distance de 21 verges, dès la première série à l'attaque des Carabins pour donner les devants à la formation montréalaise.

Le Rouge et Or devait au moins égaler le score pour prolonger le duel, mais la tentative de placement de Boris Bede, d'une distance de 47 verges, a raté la cible et du même coup, donné la victoire aux Carabins. Jusqu'ici, les Bleus n'avaient jamais remporté un match en séries de fin de saison contre le Rouge et Or, double champion en titre de la Coupe Vanier.

«Toute bonne chose à une fin, faut croire, a laissé tomber l'entraîneur-chef de Laval, Glen Constantin. Nous avons fait face à une équipe très déterminée, deux grandes défensives se sont affrontées, je suis fier de nos jeunes. Il n'y a eu aucun touché dans le match, la position du terrain avec le vent était un peu difficile, mais je lève mon chapeau à Montréal, ils ont joué un très bon match de football».

Comme elle l'a fait à «nombre de reprises dans le passé», l'équipe de l'Université Laval «va se relever», a assuré l'entraîneur-chef.

Samedi prochain, les Carabins évolueront devant leurs supporters et affronteront les Bisons du Manitoba, pour l'obtention de la Coupe Uteck. Les Bisons ont défait les Dinos de Calgary 27-15 afin de gagner la Coupe Hardy.

Chances ratées

Après la première demie, les Carabins menaient par le score de 6-0 grâce à deux placements de Simoneau.

La formation montréalaise a marqué dès sa première série à l'attaque, Simoneau bottant le ballon entre les poteaux d'une distance de 35 verges. Simoneau est revenu à la charge avec un botté de précision de 22 verges avec un peu plus de quatre minutes à écouler au deuxième quart.

Mais les joueurs de Danny Maciocia auraient pu se donner une avance plus imposante encore au deuxième quart. Après avoir provoqué un revirement profondément à la ligne de 35 du Rouge et Or, les Carabins ont tenté de convertir un troisième essai et les buts avec le ballon posté entre les lignes d'une et de deux verges alors qu'ils menaient encore 3-0. Mais le quart Gabriel Cousineau a été incapable de compléter une passe vers Régis Cibasu, profondément dans la zone des buts, et les troupiers de Glen Constantin ont pu maintenir l'écart à trois points.

Et sur le dernier jeu de la demie, Simoneau a raté une tentative de placement de 36 verges, contre le vent.

En deuxième demie, c'est le Rouge et Or qui a gagné la bataille des coups de pied, Bede réussissant trois placements, dont l'un de 23 verges à 1:00 de la fin du match créant l'égalité entre les deux rivaux.

Simoneau avait réussi son troisième placement de l'affrontement, d'une distance de 19 verges, quelque trois minutes plus tôt.

Le quart Gabriel Cousineau des Carabins a terminé sa journée de travail avec 25 passes complétées en 38 tentatives pour des gains de 312 verges. Son vis-à-vis Hugo Richard, candidat au titre de joueur de l'année sur le circuit canadien, a complété 17 passes sur 32, avec une interception et des gains de 264 verges.