NOUVELLES

Le G20 est préoccupé par le virus Ébola et est résolu à l'éradiquer

15/11/2014 08:13 EST | Actualisé 15/01/2015 05:12 EST

BRISBANE, Australie - Les dirigeants du G20, réunis à Brisbane, en Australie, se disent profondément préoccupés par l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest.

Ils affirment être conscients des graves conséquences humanitaires, sociales et économiques sur les pays touchés ainsi que de la possibilité que ces conséquences ne s'étendent.

Les chefs d’État soulignent la bravoure dont les travailleurs de la santé et les secouristes font preuve.

Les membres du G20 sont résolus à ne ménager aucun effort pour veiller à ce que la communauté internationale parvienne à mettre fin à l'épidémie.

Ils invitent les gouvernements qui ne l'ont pas encore fait à fournir une contribution financière, du personnel médical et de l'équipement médical et de protection, ainsi que des médicaments et des traitements.

Tout en saluant les travaux en cours, ils exhortent les chercheurs, les organismes de réglementation et les entreprises pharmaceutiques à redoubler d'effort pour mettre au point des outils de diagnostic, des vaccins et des traitements sûrs, efficaces et abordables.

Le G20 presse également les institutions financières internationales et régionales, les organisations de la société civile et le secteur privé d'aider les gouvernements à atténuer les répercussions de la crise et à assurer une reprise économique à long terme.

À cet égard, le G20 exhorte la Banque mondiale et le Fonds monétaire international à poursuivre l'appui qu'ils apportent aux pays les plus touchés, soit la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

PLUS:pc