NOUVELLES

L'AN du CH retrouve son ADN dans un gain de 6-3 contre les Flyers

15/11/2014 10:04 EST | Actualisé 15/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - Anémique au cours des 16 premiers matchs de la campagne, l'avantage numérique du Canadien de Montréal reprend peu à peu ses lettres de noblesse. Après un but tardif dans le gain de 5-1 contre les Bruins de Boston, jeudi, l'attaque massive du Tricolore a fait mouche trois fois en autant d'occasions dans une victoire de 6-3 aux dépens des Flyers de Philadelphie, sa cinquième d'affilée.

«Le jeu de puissance a donné le ton à ce match. Beaucoup de bonne exécution et de bons résultats. Mais on sentait ça venir lors de notre dernier match, ce soir, on a poursuivi dans la même veine», a indiqué l'entraîneur-chef Michel Therrien, qui a signé une 300e victoire en carrière.

Therrien a apporté quelques changements à ses unités en avantage numérique récemment, question d'obtenir de meilleurs occasions. Ces changements ont porté fruit: en un peu moins de trois minutes, ses ouailles ont obtenu huit lancers et marqué trois fois, gracieuseté de Pierre-Alexandre Parenteau, David Desharnais et P.K. Subban. Ce dernier a mis fin à une disette de 11 rencontres.

«On a fait quelques ajustements qui se sont avérés réellement positifs, a noté Therrien. Il s'agit de continuer de travailler en ce sens. On compte sur différentes stratégies depuis qu'on a apporté ces changements, c'est vraiment ce que j'apprécie. Les joueurs semblent aussi apprécier ces changements.»

Le Canadien, qui trône maintenant au sommet du circuit Bettman en vertu de sa fiche de 13-4-1, a marqué quatre buts en avantage numérique à ses deux dernières rencontres. L'arrivée du vétéran Sergei Gonchar — qui a atteint le plateau de 800 points en carrière à l'aide de deux aides — n'est pas étrangère à ce renouveau de l'avantage numérique.

«(D'avoir deux gauchers au sein de la première unité) nous offre beaucoup d'avantages sur le contrôle de la rondelle, les réceptions de passes et les tirs, a expliqué Therrien. Ça nous permet d'être beaucoup plus agressifs, et c'est ce qu'on voit depuis deux matchs.»

«Je crois qu'on a été davantage patient, a pour sa part analysé Parenteau, qui a ajouté un deuxième but en troisième période, son cinquième de la saison. On a contrôlé la rondelle un petit peu plus. On a joué en confiance et on a fait de meilleurs jeux. Au dernier match, même si notre unité n'avait pas marqué, on avait bien joué. Ça nous a mis en confiance et ça a rapporté.»

Deux buts en deux minutes

Cette confiance renouvelée a procuré deux buts en un peu plus de deux minutes en première, alors que le Canadien a profité de deux pénalités des Flyers pour se donner du rythme. Parenteau a d'abord récupéré le retour du lancer de Max Pacioretty pour faire 1-0 à 6:47, tandis que Desharnais a profité d'un autre tir de Pacioretty, non maîtrisé par Ray Emery, pour faire 2-0 à 8:49 avec son deuxième de la campagne.

Subban a fait 3-0 en début de deuxième pendant le troisième jeu de puissance des siens. Son quatrième but de la saison a été inscrit à la suite de deux passes vives et précises de Tomas Plekanec et Alex Galchenyuk, qui a terminé le match avec trois mentions d'assistance.

«Cette passe était tellement vive que j'ai cru que mon bâton allait se briser», a commenté le défenseur du Tricolore, qui a maintenant 10 points au compteur.

Mais les Flyers n'ont pas abandonné pour autant. Après un combat remporté haut la main par Brandon Prust face à Zac Rinaldo, les Flyers ont marqué deux fois — les cinquième et sixième de Brayden Schenn — pour se rapprocher à un but des locaux avec 20 minutes à faire.

«J'ai dit aux gars que je n'aurais pas dû me battre, a admis Prust. Je leur ai demandé de me donner la victoire.»

L'attaquant du Canadien croit d'ailleurs que ce combat a été commandé par l'entraîneur-chef Craig Berube.

Parenteau est venu à la rescousse de son coéquipier en redonnant une priorité de deux buts au CH en début de troisième. Puis, après que Matt Read eut marqué son deuxième de la saison pour faire 4-3, Dale Weise a mis le match hors de portée des visiteurs en inscrivant ses deuxième et troisième buts. Emery, auteur de 22 arrêts, a plutôt mal paru sur les deux séquences.

Andrei Markov, Plekanec et Pacioretty ont tous trois récolté deux aides dans la victoire. Ces deux mentions d'assistance ont permis à Pacioretty de pousser à quatre sa série de matchs avec au moins un point (3-3-6). Carey Price a stoppé 26 tirs des Flyers.

Dans la défaite, Jakub Voracek a obtenu deux aides, portant à 10 sa série de matchs avec au moins un point, séquence au cours de laquelle il a engrangé 19 points, dont cinq buts. Claude Giroux a aussi inscrit un point dans un cinquième match consécutif (3-5-8).

Le Tricolore s'est envolé immédiatement après la rencontre, lui qui disputera la victoire aux Red Wings de Detroit, dimanche.

PLUS:pc