NOUVELLES

L'accès à Pékin est refusé à trois leaders étudiants de Hong Kong

15/11/2014 12:33 EST | Actualisé 15/01/2015 05:12 EST

HONG KONG - Trois leaders étudiants se sont vu interdire l'entrée à Pékin, samedi, où ils espéraient rencontrer des dirigeants chinois.

Alex Chow, Nathan Law et Eason Chung, des membres d'un groupe étudiant qui a organisé des manifestations pro-démocratie qui secouent les rues de Hong Kong depuis deux mois, ont été accueillis à l'aéroport de Hong Kong par des dizaines de supporters munis de parapluies jaunes, en référence au surnom qu'on a donné à la crise sociale, «la révolution des parapluies».

Mais la compagnie aérienne Cathay Pacific a refusé de leur donner des cartes d'embarquement puisque leurs documents de retour ont été révoqués par l'autorité nationale, a rapporté la secrétaire générale de la fédération étudiante de Hong Kong, Yvonne Leung.

En conférence de presse quelques heures plus tard, les étudiants ont déploré l'annulation de leurs certificats de voyage, une mesure déraisonnable qui les prive de leurs droits d'entrer sur le territoire du pays.

Cela signifie que les droits des Hongkongais à décider de leur avenir «leur seront retirés à l'avenir», a dit Alex Chow.

La secrétaire en chef de l'administration de Hong Kong, Carrie Lam, a fait valoir qu'il n'était pas nécessaire d'adresser une pétition à Pékin et que la direction du parti communiste au pouvoir était «pleinement conscient des différents appels».

Les députés pro-démocratie à Hong Kong se font souvent empêcher de pénétrer sur le continent. Pékin a souvent confisqué ou refusé le renouvellement de permis de voyage.

M. Chow et ses collègues prévoyaient aller en Chine pour tenter d'y obtenir un entretien avec le premier ministre Li Keqiang.

PLUS:pc