NOUVELLES

Un Québécois accusé en Floride en lien avec la pédophilie plaide non coupable

14/11/2014 02:42 EST | Actualisé 14/01/2015 05:12 EST

FORT LAUDERDALE, États-Unis - René Roberge, l'homme originaire de Sherbrooke piégé par des agents doubles américains s'étant fait passer pour un adolescent de 13 ans et son père, a plaidé non coupable à des accusations de s'être rendu en Floride pour y avoir des activités sexuelles avec un mineur.

René Roberge, un employé d'une station de télévision de Sherbrooke, a été arrêté dimanche à sa descente de l'avion, à l'aéroport de Fort Lauderdale/Hollywood, là où les enquêteurs du département de la Sécurité intérieure l'attendaient.

Il a été accusé d'avoir tenté de leurrer un mineur pour obtenir ses faveurs sexuelles et d'avoir cherché à obliger ce dernier à avoir des relations sexuelles avec lui, et de s'être rendu aux États-Unis dans le but d'avoir une activité sexuelle illégale.

Le tribunal qui entendait la cause de M. Roberge, vendredi matin, a aussi refusé de lui accorder la libération conditionnelle, jugeant qu'il représente un «danger pour la communauté» et comme passager aérien.

Selon la plainte déposée lundi devant la Cour du district sud de la Floride par l'agente Vanessa Blanco, du département de la Sécurité intérieure, les enquêteurs ont entrepris l'opération il y a un an sur un site internet. Un agent double se faisait passer pour un dénommé «Remy», âgé de 55 ans et père d'un garçon de 13 ans nommé «Donnie».

Le 9 octobre, un internaute agissant sous le pseudonyme de «Erick Jones», qui a été identifié comme étant René Roberge, est entré en contact avec Remy sur un groupe de discussion en ligne nommé «how sick and twisted are you» (qui peut se traduire par: «Tu es tellement malade et tordu»). Il a expliqué être à la recherche d'un père prêt à partager un jeune garçon.

Se référant à un courriel de l'accusé, l'agente Vanessa Blanco raconte que celui-ci disait avoir été près de mourir et qu'après cette expérience, il avait décidé de vivre tous ses fantasmes et de réaliser ses rêves pervers. Il s'est dit prêt à voyager en Floride pour rencontrer Remy et Donnie pour des activités sexuelles («for a hot and horny time», aurait-il écrit en anglais).

René Roberge s'est finalement identifié à «Remy» la semaine dernière, selon les documents mis en preuve, lui expliquant qu'il avait fait des réservations dans un hôtel de Pompano Beach et qu'il était excité de le rencontrer.

Les policiers de Montréal ont fourni à leurs collègues des détails sur le passé criminel du suspect, des données biographiques et une photo de René Roberge.

L'agente Blanco a ajouté que Roberge avait également admis avoir fait les arrangements requis pour un autre voyage au Texas pour avoir des relations sexuelles avec un autre garçon.

La plainte indique par ailleurs que Roberge était membre de plusieurs groupes d'échange et de discussions reliés à des activités de pornographie juvénile impliquant de jeunes adolescents. Du matériel de pornographie juvénile a été trouvé dans la tablette électronique du suspect à son arrivée en Floride.

PLUS:pc