NOUVELLES

Les Dolphins ont bonne mine, mais ils doivent mieux protéger leur quart

14/11/2014 08:07 EST | Actualisé 14/01/2015 05:12 EST

DAVIE, États-Unis - Même si la ligne à l'attaque doit faire des ajustements, les Dolphins semblent en bonne posture pour accéder aux éliminatoires, du moins pour l'instant.

La victoire sous les réflecteurs contre Buffalo pourrait être cruciale, pour un club qui a une dizaine de jours pour se préparer à affronter les Broncos, à Denver.

Parmi les priorités, il y aura du travail à faire pour les bloqueurs, d'autant plus que la saison de Branden Albert est terminé à cause d'une blessure au genou.

Les Dolphins ont porté leur fiche à 6-4, leur meilleure après 10 matches depuis 2008, la dernière campagne où ils ont atteint les matches d'après-saison.

Ils ont un dossier de 5-2 face aux autres clubs de l'Américaine, avec encore deux rendez-vous avec les Jets, qui n'ont gagné que deux fois en 10 matches.

Il faudra toutefois mieux protéger le quart Ryan Tannehill, qui a subi cinq sacs face aux Bills. La recrue Ja'Wuan James a bien pris le relais d'Albert comme bloqueur gauche, mais du côté droit Dallas Thomas a peiné contre Mario Williams, qui a inscrit trois sacs et demi.

Tannehill avait déjà été malmené dimanche, dans un revers de 20 à 16 à Detroit, où il a subi trois sacs.

Le quart de troisième année est toutefois déjà habitué d'avoir la vie dure - l'an dernier, les Dolphins ont établi une marque d'équipe peu enviable en permettant 58 sacs du quart. Tannehill a même eu de bons mots pour la brigade, vendredi.

«Je trouve qu'ils ont bien joué (jeudi), a t-il dit. Pendant la majorité du match, j'ai pu me libérer du ballon et bien voir quelles étaient les options.»

Tannehill a obtenu 240 verges aériennes dont deux passes de touché, guidant les Dolphins vers un quatrième gain à leurs cinq dernières sorties.

Les Dolphins ont aussi récolté 125 verges au sol (une moyenne de 5,2 par course), ce qui a amené l'entraîneur Joe Philbin à donner une assez bonne note aux bloqueurs.

«Ils se sont bien tirés d'affaire en général, a dit Philbin. J'ai aimé comment ils ont soutenu l'attaque au sol. Cela dit, quand on accorde cinq sacs, on ne peut pas vraiment dire que la protection était excellente. Il faut faire mieux dans cet aspect-là, c'est certain.»

Après une semaine chargée, une longue pause va permettre de recharger les batteries et de panser des blessures. Philbin a d'ailleurs confié que sa troupe aurait congé jusqu'à mardi prochain.

PLUS:pc