NOUVELLES

Le TSX clôture en hausse, soutenu par de solides données et les gains du pétrole

14/11/2014 05:19 EST | Actualisé 14/01/2015 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse vendredi, les titres du secteur de l'énergie ayant avancé pendant que le cours du pétrole récupérait une partie des importantes pertes de la veille.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 64,33 points pour terminer la séance à 14 843,1 points, soutenu par la publication de solides données économiques au Canada et aux États-Unis.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,78 cent US à 88,68 cents US à la suite du dévoilement de meilleurs chiffres que prévu sur les ventes des fabricants canadiens et celles des détaillants américains.

Les ventes des fabricants canadiens ont progressé de 2,1 pour cent à 53 milliards $ en septembre, après avoir retraité de 3,5 pour cent le mois précédent, a indiqué Statistique Canada.

Les marchés boursiers américains ont clôturé dans un ordre dispersé après qu'il eut été révélé que les ventes des détaillants avaient pris 0,3 pour cent le mois dernier, après avoir reculé de la même proportion en septembre.

En outre, l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan a avancé de 2,5 points à 89 points, son plus fort niveau depuis 2007.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a rendu 18,05 points à 17 634,74 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 0,49 point à 2039,82 points et que l'indice composé du Nasdaq a gagné 8,4 points à 4688,54 points.

Le secteur de l'énergie du TSX a pris 1,15 pour cent, le cours du pétrole brut ayant rebondi de 1,61 $ US à 75,66 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Ce groupe avait culbuté de trois pour cent jeudi, lorsque le prix du baril avait lui-même plongé de 3 $ US, ce qui l'avait forcé à clôturer sous la barre des 75 $ US pour la première fois en quatre ans.

Le prix du baril de pétrole avait été influencé jeudi de la publication de données montrant que les réserves américaines avaient diminué de 1,7 million de barils la semaine dernière, soit bien davantage que le recul de 500 000 barils attendu par les analystes. Cependant, les réserves d'essence ont grossi de 1,8 million de barils, alors qu'une baisse de 280 000 barils était plutôt attendue.

Le prix du pétrole a cédé environ 30 pour cent par rapport aux sommets qu'il a atteints cet été et se situe près d'un creux de plusieurs années en raison de la faible croissance économique dans plusieurs régions du monde, d'une augmentation de la production américaine et de certaines situations géopolitiques.

Mais plusieurs analystes croient que le recul a assez duré et estiment que les données économiques fondamentales suggèrent en fait que le cours du baril devrait plutôt être aux environs des 90 $ US.

Le secteur aurifère a gagné environ 5,6 pour cent vendredi à Toronto, le cours du lingot d'or ayant pris 24,10 $ US à 1185,60 $ US l'once à New York. Le groupe des titres de sociétés aurifères a plongé d'environ 14 pour cent dans le dernier mois.

Le cours du cuivre s'est emparé de 5 cents US à 3,04 $ US la livre à New York, tandis que le secteur des mines et minerais diversifiés a gagné 2,25 pour cent à Toronto.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice phare du TSX affiche un gain de 152 points, soit un pour cent, ce qui permet au TSX d'afficher une croissance de neuf pour cent par rapport au début de l'année. Le Dow Jones a gagné cette semaine 61 points, soit 0,35 pour cent.

PLUS:pc