NOUVELLES

Un tribunal du Venezuela a choisi de faire abstraction d'un appel de l'ONU

13/11/2014 09:52 EST | Actualisé 13/01/2015 05:12 EST

CARACAS, Venezuela - Un tribunal du Venezuela a refusé de tenir compte d'un appel lancé par l'Organisation des Nations Unies (ONU) en faveur de la libération de Leopoldo Lopez, un dirigeant de l'opposition qui fait face à la justice pour incitation à la violence durant une vague de manifestations contre le gouvernement en 2013.

Le groupe onusien de travail contre les détentions arbitraires et son plus haut dirigeant en matière de droits humains ont pressé les autorités vénézuéliennes de libérer ce prisonnier ainsi que les autres opposants politiques incarcérés.

L'avocat de la défense, Juan Carlos Gutierrez, a déclaré jeudi que la cour criminelle avait rejeté la requête de l'ONU et l'avait désignée comme une simple prise de position en faveur de Leopoldo Lopez.

Auparavant, des représentants du Venezuela avaient critiqué les efforts déployés par l'organisation internationale et avaient qualifié la détention de cet opposant au régime de légale et d'appropriée.

Ils lui avaient également reproché de s'immiscer dans les affaires internes de leur pays.

Leopoldo Lopez se trouve derrière les barreaux depuis février pour son rôle dans les manifestations ayant secoué le Venezuela durant l'hiver et le printemps.

PLUS:pc