NOUVELLES

Michel Therrien parle d'une belle victoire d'équipe pour le Canadien

13/11/2014 11:50 EST | Actualisé 13/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - C'est plutôt rare que le Canadien malmène les Bruins de Boston, tant aux points qu'aux poings. Dale Weise et Nathan Beaulieu ont engagé des combats qu'ils ont tous deux remportés haut la main.

Les joueurs du Tricolore savent qu'ils ne doivent pas bomber le torse parce que ça n'arrivera pas à tous les affrontements entre les deux équipes. D'autant que les Bruins étaient privés du géant Zdeno Chara, dont l'unique présence dans la formation impose le respect.

«L'aspect pugilistique, ce n'est pas réellement notre force, a noté Weise. Mais nous avons plusieurs gars qui peuvent se défendre ou encore défendre leurs coéquipiers.»

Max Pacioretty a mentionné que Weise a été la bougie d'allumage de l'équipe.

«Il est formidable. Un joueur comme lui, vous pouvez l'insérer au sein de n'importe quel trio et il va entraîner ses coéquipiers dans son sillon. C'est ce qu'il fait depuis le début de la saison. Son énergie est contagieuse.»

Pacioretty a admis que les Bruins sans le défenseur Zdeno Chara ne sont pas autant intimidants.

«On l'utilise à profusion et c'est difficile de l'affronter. Mais les Bruins, par leur structure de jeu, sont peu commodes à affronter. Ils ont de bons remplaçants pour lui.

«Le score ne reflète pas tout le temps le déroulement du match, a-t-il continué. Les Bruins ne nous ont pas fait de quartier. Ils nous ont fait payer le prix près de leur but. Ils sont peut-être privés de leur meilleur élément, mais ils ont suffisamment de profondeur pour se tirer d'affaire.»

Victoire d'équipe

Chara ou pas, l'entraîneur du Tricolore Michel Therrien a parlé d'une très belle victoire d'équipe.

«Les gars étaient réellement engagés, nous étions très coriaces. Ils ont utilisé leur vitesse et fait preuve d'entêtement.»

Therrien a continué en disant que l'équipe avait pu attaquer la zone centrale avec énormément de vitesse, ce qui lui a permis de miser sur une transition fort efficace.

Il s'est réjoui de la performance du jeu de puissance, qui a finalement débloqué après avoir été blanchi au cours des 10 matchs précédents.

Le but de Jiri Sekac, le cinquième du CH vers la fin de la troisième période, a couronné une soirée au cours de laquelle l'équipe a provoqué plusieurs chances de marquer avec l'avantage d'un joueur.

«Notre jeu de puissance a été très bon. Il aurait pu produire davantage. C'est ce que nous souhaitons, que l'attaque massive nous donne du rythme. Nous étions meilleurs dans la prise de décision et nous avons davantage envoyé la rondelle vers le but. C'est un pas dans la bonne voie.»

Il a relevé que l'utilisation ensemble des défenseurs gauchers Andrei Markov et Sergei Gonchar ainsi que des droitiers P.K. Subban et Tom Gilbert, au sein de la deuxième unité, a eu l'effet escompté, en ce sens que le Canadien avait plus de cordes à son arc.

Therrien a d'ailleurs attribué une excellente note au vétéran Gonchar.

«Il a très bien joué. Il a amorcé le match avec Tom Gilbert, mais après la première période j'ai dit à Jean-Jacques Daigneault (son adjoint responsable des défenseurs) qu'on pouvait l'utiliser davantage. Nous l'avons jumelé avec Alexei Emelin à compter de la deuxième période et il était très à l'aise. Il tire de la gauche, mais il est plus à l'aise du côté droit. Il a fait de bonnes premières passes à cinq contre cinq. Il a bien fait circuler la rondelle en supériorité numérique et il a décoché de bons lancers.»

Pacioretty a grandement apprécié le jeu de Gonchar en supériorité. Selon lui, ce n'est qu'une question de temps avant que les choses débloquent.

«Il possède un puissant tir, mais juste assez pour que le retour reste tout près devant le filet, a-t-il élaboré. Il a eu tellement de succès en supériorité au cours de sa carrière. C'était son premier match avec nous, et nous étions tous à l'aise avec lui. Ce n'est qu'une question de temps avant que le déclic se fasse.»

Le joueur de centre Lars Eller a souligné le sang-froid qu'il a affiché.

«On n'aurait pas dit que c'était seulement son quatrième match de la saison. Il joue avec énormément d'assurance. Il a exercé une grande influence sur le déroulement du match. Il va nous être utile.»

PLUS:pc