NOUVELLES

Le Canadien bouscule les Bruins 5-1 grâce à la combativité de Dale Weise

13/11/2014 10:18 EST | Actualisé 13/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - Le vétéran défenseur Sergei Gonchar a connu une belle entrée en matière, jeudi, et le Canadien a bousculé les Bruins de Boston 5-1 au Centre Bell.

Dale Weise a sonné la charge en réussissant un tour du chapeau «à la Gordie Howe», soit une contribution d'un but et une passe, en plus d'une bagarre, qu'il a remportée de surcroît.

«J'ai eu plusieurs tours du chapeau à la Gordie Howe dans les rangs mineurs, mais ce premier dans la Ligue nationale revêt une plus grande importance», a commenté Weise, qui a tout fait ça en seulement 8:50 de temps d'utilisation.

C'est son premier match face aux Bruins depuis les menaces que lui a proférées Milan Lucic, à l'issue de la série de deuxième tour entre les équipes, le printemps dernier.

«Je pense que nous nous sommes retrouvés côte-à-côte sur une seule mise au jeu, et nous n'avons même pas échangé de regard», a-t-il mentionné.

Weise s'est gagné une légion d'admirateurs au Centre Bell en baragouinant quelques mots de français, au moment où il a accordé une entrevue sur la glace après la rencontre.

Les autres contributeurs du 12e gain du Tricolore — son quatrième de suite — ont été Max Pacioretty, qui a obtenu ses septième et huitième filets, Lars Eller, qui a marqué dans un troisième match d'affilée, et Jiri Sekac, qui a mis fin à une séquence de 10 rencontres sans but de l'équipe en supériorité numérique.

Dougie Hamilton a été le seul à déjouer Carey Price, auteur de 21 arrêts. À l'autre bout, le jeune Niklas Svedberg a repoussé 29 lancers.

Utilisé en compagnie d'Andrei Markov en supériorité ainsi que de Tom Gilbert et d'Alexei Emelin à forces égales, Gonchar a fort bien paru. Le Russe, premier patineur quadragénaire de l'histoire de l'équipe, a affiché une belle assurance, en passant 20:08 minutes sur la patinoire.

«J'étais quelque peu nerveux au début, avec de nouveaux coéquipiers et dans un nouvel amphithéâtre, a-t-il commenté. À mesure que la soirée progressait, je me sentais plus à l'aise et je patinais mieux. J'estime que c'est un bon départ.»

Après avoir signé cinq victoires de suite, les Bruins viennent de connaître deux journées difficiles en sol canadien. Mercredi, ils avaient été malmenés 6-1 par les Maple Leafs de Toronto.

Les troupiers de l'entraîneur Claude Julien sont privés des services de deux éléments importants: le joueur de centre David Krejci et le défenseur vedette Zdeno Chara.

La routine

C'est devenu routinier pour Price cette saison: il sait qu'il doit garder l'équipe dans le coup au premier tiers.

Les hôtes devaient pourtant s'attendre à un vigoureux début des Bruins, avides de retrouver de bonnes sensations au lendemain du fiasco de Toronto.

Weise a tenté, en vain, de réveiller ses coéquipiers en engageant le combat avec Gregory Campbell.

Contrairement aux trois matchs précédents, le CH n'a pu empêcher ses adversaires de prendre les devants. Le défenseur Hamilton a trompé la vigilance de Price au tout début d'une attaque massive, à 16:04.

Le Tricolore avait précédemment frappé dans le beurre, à sa première occasion en supériorité.

Méconnaissable

On ne sait pas trop quelle mouche a piqué le Canadien pendant l'entracte, mais il est revenu sur la glace métamorphosé. Il a marqué trois fois sans riposte, en ayant le meilleur 15-5 dans les tirs.

Weise a commencé le bal, à 2:31. Accroché par Dennis Seidenberg, il s'est vu accorder un tir de pénalité. Le pugnace ailier a visé entre les jambières de Svedberg.

«C'était mon intention avant même de m'élancer, a confié Weise. Plusieurs joueurs réfléchissent trop dans des situations semblables. Moi je tire souvent entre les jambières lors d'échappées. Heureusement, ç'a fonctionné.»

Après un court combat entre Nathan Beaulieu et Matt Fraser, que le jeune défenseur a remporté en passant le K.-O. à son rival, Eller a rompu l'égalité à l'aide d'un puissant revers, à 13:00. Le Danois a profité de l'acharnement de Brendan Gallagher, qui s'est défait des deux défenseurs des Bruins et de Patrice Bergeron, tout près du filet.

Pacioretty a doublé l'avance des siens en concrétisant sur réception de la passe de Weise, à 14:57.

En troisième, Pacioretty y est allé de son deuxième, en redirigeant la passe de David Desharnais, à 4:09.

Sekac a fait 5-1 pendant une attaque massive, à 14:06. Svedberg a été incapable de parer son tir des poignets. Le CH n'avait pas marqué avec l'avantage d'un patineur depuis le 18 octobre.

PLUS:pc