NOUVELLES

Federer égale la marque de Lendl avec une 12e demi-finale aux Finales de l'ATP

13/11/2014 12:03 EST | Actualisé 13/01/2015 05:12 EST

LONDRES - Roger Federer a rossé Andy Murray 6-0, 6-1 pour compléter la phase préliminaire des Finales de l'ATP en étant invaincu, et il a infligé au Britannique sa pire défaite en sept ans devant ses partisans jeudi.

Federer, le joueur le plus décoré de ce prestigieux tournoi de fin de saison avec six titres, a égalé la marque d'Ivan Lendl en atteignant pour la 12e fois les demi-finales des Finales de l'ATP. Le Suisse a terminé au sommet de son groupe, devant le Japonais Kei Nishikori.

«Je savais que j'étais déjà qualifié, alors j'ai peut-être joué de manière un peu plus détendue, a indiqué Federer. Ce n'est pas de cette façon que j'envisageais le déroulement de ce match, mais Andy pourra de nouveau tenter sa chance l'an prochain.»

Ce fut une victoire à sens unique de Federer, et une humiliation pour Murray, qui n'avait gagné qu'un seul jeu pour la dernière fois en 2007 à Miami, contre Novak Djokovic.

«Ce fut une soirée difficile. J'ai déjà perdu des finales en Grand Chelem et d'autres choses comme ça, et ça fait très mal, a admis Murray. Mais pour ce qui est du déroulement du match, ce n'était pas l'idéal dans ma portion du terrain, loin de là.»

Federer s'est assuré d'atteindre les rondes éliminatoires avant même de fouler le court, jeudi, alors que Nishikori a vaincu l'Espagnol David Ferrer 4-6, 6-4, 6-1 dans son dernier match de la phase de groupes.

Ç'a forcé Murray à devoir l'emporter en sets consécutifs contre le détenteur de 17 titres du Grand Chelem afin de se retrouver au sein du carré d'as à l'O2 Arena.

Mais Federer, qui n'a toujours pas concédé une seule manche, a été irréprochable en début de match, ne perdant que huit points au cours du premier set qui s'est conclu en 23 petites minutes.

Murray, qui s'est battu avec l'énergie du désespoir cet automne pour se qualifier pour les Finales de l'ATP, n'a pu redresser la barre au deuxième set. Il a cependant pu conserver son service au sixième jeu, préservant du même coup un peu de fierté, et suscitant les applaudissements des amateurs de tennis britanniques.

Ferrer avait assuré la place de Federer en remportant le premier set. Il a inscrit le bris décisif au 10e jeu, quand Nishikori a envoyé un smash facile dans le filet.

Ferrer, qui a remplacé à la dernière minute le Canadien Milos Raonic, blessé, a profité des 18 fautes directes du Japonais pour remporter le premier set. Nishikori a toutefois inscrit un bris de service en ouverture de deuxième manche, avance qu'il a confortablement maintenue pour provoquer la tenue d'un set ultime, une première jusqu'ici dans le tournoi après huit matchs à sens unique.

Quatrième tête de série, le Japonais a quitté le court pour un petit moment après le deuxième set, mais a gagné quatre jeux consécutifs à son retour. Il a sauvé cinq balles de bris au sixième jeu avant de confirmer son plus récent bris à l'aide d'un amorti gagnant.

«Le dernier set a été pratiquement parfait», a déclaré Nishikori, qui a claqué 41 coups gagnants et affiché un taux d'efficacité de 80 pour cent avec sa première balle.

Ferrer avait raté de justesse sa qualification pour le tournoi londonien en s'inclinant devant Nishikori au Masters de Paris, le mois dernier.

«Ma condition physique était irréprochable aujourd'hui, mais Kei était simplement supérieur», a dit Ferrer, le finaliste en 2007.

Raonic, la septième tête de série, s'est retiré en raison d'une blessure à une cuisse après avoir perdu ses deux premiers matchs de groupe en sets consécutifs.

«Je voulais absolument jouer, mais il faut être au sommet de sa forme ici, et je ne pouvais m'en approcher aujourd'hui, a commenté le puissant cogneur canadien. Ça n'aurait pas été juste pour les amateurs si j'avais offert une contre-performance ou décidé de me retirer.»

PLUS:pc