NOUVELLES

Allemagne: prison ferme pour quatre islamistes qui projetaient un attentat

13/11/2014 09:13 EST | Actualisé 13/11/2014 09:13 EST
Tareq Saifur Rahman via Getty Images

Des peines allant de quatre ans et demi à neuf ans de prison ont été prononcées jeudi par un tribunal allemand contre quatre hommes qui avaient projeté un attentat en Allemagne pour le compte du réseau islamiste Al-Qaïda.

Le tribunal de Düsseldorf (ouest) a infligé la peine la plus sévère à Abdeladim El-Kebir, un Marocain de 33 ans, pour appartenance à une organisation terroriste et préparation d'un attentat sur le sol allemand.

Il est considéré comme le chef de ce que les médias allemands avaient surnommé la "Cellule de Düsseldorf".

El-Kebir aurait agi sous les ordres de responsables en Europe du réseau Al-Qaïda, avec qui il avait été en contact. Il s'était rendu en janvier 2010 dans un camp d'entraînement de l'organisation terroriste à la frontière afghano-pakistanaise pour y apprendre le maniement des armes, la production d'explosifs et de détonateurs électroniques.

Au terme d'un procès entamé en juillet 2012, Jamil Seddiki, 34 ans, de nationalités allemande et marocaine, et Amid Chaabi, un Germano-iranien de 23 ans, ont écopé respectivement de 7 et 5 ans et demi de prison.

Poursuivi pour soutien à une organisation terroriste, l'Allemand Halil Simsek, 30 ans, a été condamné à 4 ans et demi de prison.

Durant le procès, les avocats de la défense ont regretté de ne pas avoir eu accès aux documents relatifs aux opérations de surveillance des quatre hommes, pourtant décisifs pour leur mise en cause.

Abdeladim El-Kebir, Jamil Seddiki et Amid Chaabi avaient été arrêtés le 29 avril 2011 à Düsseldorf, lors d'un coup de filet de la police allemande, sur des informations des renseignements américains. Le quatrième accusé, Halil Simsek, avait été interpellé par la suite à Bochum (ouest).

El-Kebir avait recruté ses trois complices en Allemagne, des personnes rencontrées durant ses études.

Expulsé en juillet 2010, il avait réussi à regagner le territoire allemand quelques mois plus tard avec de faux papiers.

Les préparatifs d'un attentat sur le sol allemand avaient démarré fin 2010, avant d'être rapidement déjoués par les enquêteurs : le groupe avait entamé la préparation d'une attaque, projetant de placer une bombe dans une foule ainsi qu'un deuxième dispositif qui aurait, cette fois, explosé à l'arrivée des secours. Aucun indice de cible concrète n'avait toutefois été découvert.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

L'État islamique en 7 points