NOUVELLES

Nigeria: 10 morts dans une explosion

12/11/2014 09:46 EST | Actualisé 12/11/2014 09:53 EST
HO / BOKO HARAM / AFP

KANO (AFP) - Au moins 10 personnes ont été tuées mercredi lors d'une explosion dans un centre de formation d'enseignants du nord-ouest du Nigeria, a affirmé une étudiante, pour qui cet attentat semblait le fait de deux femmes "kamikazes".

L'explosion a eu lieu en plein examen dans cet établissement de la ville de Kontagora, à quelque 150 kilomètres au nord-ouest de Minna, la capitale de l'Etat de Niger.

Cette explosion n'a pas fait l'objet de revendications, mais elle intervient seulement deux jours après l'attentat à la bombe survenu dans un lycée pour garçons de Potiskum, dans l'Etat de Yobe (nord-est), qui a fait une cinquantaine de victimes parmi les élèves et qui a été attribué au groupe islamiste Boko Haram.

Le porte-parole de la police de l'Etat de Niger, Ibrahim Gambari, a confirmé à l'AFP qu'une explosion avait eu lieu au centre de formation de Kontagora et précisé que des policiers avaient été dépêchés sur place, sans pouvoir donner de bilan pour l'instant.

Mary Okafor, une étudiante qui se trouvait sur place, a déclaré à l'AFP: "au moins 10 étudiants ont été tués et beaucoup ont été blessés".

Selon cette étudiante, l'attentat a eu lieu pendant que les élèves passaient un examen de fin de semestre.

"Nous avons vu des corps sur le sol, entre la bibliothèque et le foyer pour femmes. Parmi les corps, ceux de deux femmes sont démembrés, nous pensons qu'il s'agissait des kamikazes", a-t-elle rapporté.

Les morts et les blessés "ont été transportés à l'hopital général" de la ville, a précisé l'étudiante. "On nous a tous demandé de quitter l'école et les autorités de la ville ont demandé à toutes les écoles de la ville de fermer".

Boko Haram, dont le nom signifie "l'éducation occidentale est un péché" en langue haoussa, a mené de nombreux attentats contre des établissements scolaires depuis le début de l'insurrection qui a fait plus de 10.000 morts en cinq ans.

La plupart des violences islamistes sont concentrées dans le nord-est du pays, fief historique du groupe. L'Etat de Niger, frontalier d'Abuja, à l'ouest de la capitale fédérale, avait été relativement épargné jusqu'à présent.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Ce que vous devez savoir sur Boko Haram