NOUVELLES

Les USA ne sont pas à la base des soulèvements à Hong Kong, dit Obama

12/11/2014 04:10 EST | Actualisé 11/01/2015 05:12 EST

PÉKIN, Chine - Le président Barack Obama affirme que contrairement à ce qu'affirment des observateurs chinois, les États-Unis ne parrainent nullement les manifestants prodémocratie de Hong Kong qui se font bruyamment entendre depuis plusieurs semaines.

À des journalistes qui le questionnaient, mercredi, à Pékin, le chef de la Maison Blanche a précisé que Washington n'avait pas à se mêler du litige étant à la source des protestations, soit la nomination à Hong Kong du chef de l'exécutif Leung Chun-ying par le gouvernement central de Pékin.

Cependant, le président Obama a ajouté que les États-Unis appuyaient le droit des gens de s'exprimer et il a appelé à la transparence et à la légitimité des processus électoraux à Hong Kong afin qu'ils permettent de refléter les volontés de la population.

Lors de sa conférence de presse, le président des États-Unis était flanqué de son homologue de la Chine, Xi Jinping, qui a répété que les manifestations ayant lieu à Hong Kong depuis plusieurs semaines étaient illégales. Il a aussi dit que Pékin ne tolérerait aucune ingérence extérieure dans les affaires de Hong Kong.

PLUS:pc