NOUVELLES

Les frappes américaines en Syrie auraient fait 860 morts

12/11/2014 12:43 EST | Actualisé 12/01/2015 05:12 EST

BAGDAD - Les frappes aériennes de la coalition américaine contre le groupe armé État islamique et d'autres extrémistes en Syrie ont fait au moins 860 morts, dont des dizaines de civils, depuis leur début à la mi-septembre, a indiqué mercredi une organisation militante.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, a dit que la vaste majorité des victimes — soit 746 personnes — étaient des djihadistes du groupe État islamique, tandis que 68 autres appartenaient au Front al-Nousra, qui est affilié à Al-Qaïda.

Au moins 50 civils — dont cinq femmes et huit enfants — ont aussi été tués.

Dans le nord de la Syrie, les combattants kurdes qui défendent la ville de Kobané face aux assauts des djihadistes ont capturé la majeure partie d'une colline qui surplombe la ville, ont dit deux dirigeants locaux.

L'un d'eux a aussi indiqué que les Kurdes se sont emparés d'une route, dans la partie sud-est de la ville, que les membres du groupe État islamique utilisaient pour acheminer des biens et des renforts aux djihadistes qui assiègent Kobané.

En Irak, le nouveau premier ministre Haider al-Abadi a annoncé mercredi le congédiement de 26 officiers de l'armée, l'envoi à la retraite de 10 autres et la promotion de 18 nouveaux commandants.

L'armée irakienne a récemment remporté une série de succès sur le terrain, face au groupe État islamique.

PLUS:pc