POLITIQUE

Ottawa prévoit un déficit cette année et un léger surplus l'an prochain

12/11/2014 10:03 EST | Actualisé 12/11/2014 12:31 EST
CP

Le ministre fédéral des Finances, Joe Oliver, maintient qu'il réussira à équilibrer son budget l'an prochain. Les surplus budgétaires au cours des prochaines années seront toutefois plus petits que d'abord prévu.

Le ministre anticipe un excédent budgétaire de 1,9 milliard de dollars pour l'exercice financier 2014-2015 et 4,3 milliards l'année suivante. Le budget de mars dernier prévoyait des surplus 2 à 3 fois plus élevés.

La différence s'explique en bonne partie par les mesures annoncées depuis le dernier budget. Il y a deux semaines, Stephen Harper a annoncé des réductions d'impôt qui touchent certaines familles avec enfants. Les prestations universelles pour enfants ont aussi été bonifiées.

Le ralentissement économique mondial et la baisse récente des cours du pétrole ont également un impact. Par exemple, si le prix du brut reste à son niveau actuel, le gouvernement sera privé de revenus de 2,5 milliards par année à partir de l'an prochain.

Pour le moment, le déficit anticipé pour l'année en cours est de 2,9 milliards, en incluant les 3 milliards mis de côté comme chaque année pour les imprévus.

Joe Oliver, qui a présenté ces chiffres devant un auditoire de gens d'affaires à Toronto, n'a annoncé ni nouvelles dépenses ni nouvelles réductions d'impôts. La hausse du plafond de cotisation au Compte d'épargne libre d'impôt (CELI), une promesse des conservateurs de 2011 conditionnelle à l'atteinte du déficit zéro, devra donc attendre au moins au prochain budget.

Les partis d'opposition doivent réagir en après-midi.

Ralentissement de la croissance

Les prix du pétrole, qui est l'une des principales sources de richesse au Canada, ont reculé d'environ 25 % depuis le début de l'été.

Les prévisions de croissance du PIB sont aussi plus modestes que ce qui était prévu lors du dépôt du dernier budget conservateur, le 11 février dernier.

À cela s'ajoute une demande américaine et asiatique toujours modeste pour les produits canadiens.

C'est donc en tenant compte de ce nouvel éclairage économique que le ministre Joe Oliver apportera des modifications à sa stratégie budgétaire.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques controverses du gouvernement Harper