NOUVELLES

Huit Indiennes meurent après avoir été stérilisées

11/11/2014 09:33 EST | Actualisé 11/01/2015 05:12 EST
ASSOCIATED PRESS
In this Feb. 4, 2011 photo, patients get registered for a free sterilization procedure at the Mohan Lal Gautam District Women's Hospital in Aligarh, India. Every day dozens of women line up at this hospital for a free sterilization procedure that will spare them the risk and cost of having another child. The hospital's three staff doctors race through seeing some 500 patients a day needing help with childbirth, pelvic inflammatory diseases, abortions and other treatments at subsidized costs. Each year, the cost of health care pushes some 39 million people into poverty, with patients shouldering up to 80 percent of India's medical costs. (AP Photo/Mustafa Quraishi)

NEW DELHI - Huit Indiennes sont mortes et 20 autres étaient hospitalisées dans un état critique mardi, après avoir été stérilisées dans le cadre d'un programme gratuit offert par le gouvernement pour freiner la croissance de la population du pays.

Un total de 83 femmes, toutes des villageoises pauvres âgées de moins de 32 ans, ont été opérées samedi dans un hôpital près de Bilaspur, dans l'État central du Chhattisgarh.

Les 83 opérations ont été réalisées en moins de six heures, a dit le directeur médical de l'État, le docteur S.K. Mandal.

«Ce n'est pas habituel», a-t-il dit, tout en refusant de commenter plus en détail.

Chaque femme avait reçu l'équivalent de 10 $ US pour participer au programme de stérilisation, soit l'équivalent d'une semaine de salaire pour les pauvres.

Les femmes ont été renvoyées chez elles samedi, après avoir été opérées, mais plus d'une vingtaine ont plus tard été transférées par ambulance vers des hôpitaux privés.

Huit d'entre elles étaient décédées en date de mardi. Le directeur adjoint de la santé pour l'État, Amar Singh, a expliqué à l'agence de presse indienne Press Trust of India qu'elles ont succombé à une septicémie ou à des hémorragies importantes.

Vingt autres femmes étaient hospitalisées dans un état critique.

Quatre médecins gouvernementaux ont été suspendus, dont le médecin qui a effectué les opérations et le responsable médical du district. Les familles des victimes recevront un dédommagement de 6600 $ US.

Le ministre en chef du Chhattisgarh, Raman Singh, a dit que «l'incident semble avoir été causé par la négligence» des médecins. Le premier ministre indien Narendra Modi, qui est en déplacement en Birmanie, a dit avoir communiqué avec M. Singh et lui avoir demandé la tenue d'une enquête rigoureuse.

Des dirigeants discutaient mardi de l'avenir du programme de stérilisation dans cet État, où le gouvernement central a établi une cible de 180 000 stérilisations d'ici le mois de mars.

Des militants estiment que de tels objectifs incitent les responsables à faire pression sur les patients pour qu'ils acceptent d'être stérilisés, au lieu de leur conseiller d'autres méthodes contraceptives.

«Ces femmes ont été victimisées par une tactique de contrôle des populations qui vise l'atteinte d'objectifs», a dénoncé Brinda Karat de l'Association démocratique des femmes de l'Inde.

Des données gouvernementales révèlent que 4,6 millions d'Indiennes ont été stérilisées en 2011-2012.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les meilleurs et les pires pays pour les femmes selon le Forum économique Mondial