NOUVELLES

Le TSX grimpe, les opérateurs profitant des aubaines du groupe aurifère

11/11/2014 04:54 EST | Actualisé 11/01/2015 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mardi, les opérateurs ayant profité du fait que les titres des sociétés aurifères ont fortement reculé ces derniers jours, tout en tenant compte d'une nouvelle série de résultats trimestriels d'entreprises.

L'indice composé S&P/TSX a progressé de 50,47 points à 14 760,27 points, au terme d'une séance relativement tranquille. Les bureaux gouvernementaux, les banques et les marchés du Trésor étaient fermés à l'occasion du jour du Souvenir au Canada et de la journée des Vétérans aux États-Unis.

Sur les marchés internationaux, le dollar canadien avançait de 0,35 cent US à 88,27 cents US vers la fin de l'après-midi.

Les indices boursiers américains ont peu bougé. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a pris 1,16 point à 17 614,9 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 1,42 point à 2039,68 points et que l'indice composé du Nasdaq a gagné 8,94 points à 4660,56 points.

À Toronto, le secteur aurifère a affiché les gains les plus importants, soit une progression de quatre pour cent, après avoir cédé six pour cent la veille. Le cours du lingot d'or a progressé de 3,20 $ US à 1163 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Mais le prix du lingot affiche malgré tout un recul depuis que la Réserve fédérale des États-Unis a mis fin à son gigantesque programme d'achats d'obligations, à la fin octobre. Sa baisse est aussi attribuable à la publication de solides données économiques aux États-Unis et à une hausse du dollar américain. Le secteur aurifère torontois a plongé d'environ 15 pour cent dans le dernier mois.

Le secteur américain de l'énergie a gagné 0,7 pour cent, le prix du pétrole brut ayant avancé de 54 cents US à 77,94 $ US le baril à New York. Le baril de pétrole valait 105 $ US cet été, mais la croissance des réserves et la hausse du dollar américain l'ont fortement fait reculer.

Le cours du cuivre a progressé de 1 cent US à 3,03 $ US la livre à New York, ce qui a fait avancer le secteur des mines et minerais diversifiés de Toronto d'un pour cent.

Du côté des résultats d'entreprises, Rona (TSX:RON) a vu son action grimper de 19 cents à 13,85 $ après que la chaîne de magasins de rénovation eut dévoilé un bénéfice ajusté de 38,5 millions $, soit 33 cents par action, ce qui s'est avéré inférieur de 1 cent au résultat attendu par les analystes.

Les revenus de Rona se sont chiffrés à 1,167 milliard $, ce qui est pratiquement stable par rapport au chiffre d'affaires de 1,169 milliard $ de la même période l'an dernier. Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an ont avancé de deux pour cent pour le segment du détail, et de 8,3 pour cent pour celui de la distribution.

La firme d'ingénieurs WSP Global (TSX:WSP) a engrangé un bénéfice net de 29,1 millions $ pour son troisième trimestre, en hausse de 36 pour cent par rapport à l'an dernière. Ses revenus ont avancé de 28,6 pour cent à 630,7 millions $ et son action a gagné 1,72 $, soit cinq pour cent, à 36 $.

Les actions du fabricant de pièces d'automobiles Martinrea International (TSX:MRE) ont plongé mardi de 17,7 pour cent à 10,14 $ au lendemain du dévoilement de résultats trimestriels jugés décevants par les analystes.

Le titre du Groupe Aecon (TSX:ARE) a culbuté de 12,1 pour cent à 12,65 $, après que la société du secteur de la construction eut affiché un bénéfice en hausse et des revenus en baisse pour son plus récent trimestre par rapport à l'an dernier. Aecon a aussi prévenu que ses marges pourraient diminuer l'an prochain si les tièdes conditions du secteur des ressources naturelles devaient se poursuivre.

PLUS:pc