NOUVELLES

Le monde souligne le jour du Souvenir

11/11/2014 10:31 EST | Actualisé 11/01/2015 05:12 EST

PARIS - De multiples cérémonies et moments de silence ont été organisés à travers l'Europe, mardi, à l'occasion du jour du Souvenir.

Les célébrations de cette année revêtent une signification particulière, puisque 2014 marque le centenaire du début de la Première Guerre mondiale.

Le président français François Hollande a déposé une gerbe de fleurs à la tombe du soldat inconnu, sous l'Arche de Triomphe à Paris. Il a ensuite inauguré un monument international aux morts à Notre-Dame-de-Lorette, en présence de délégués britanniques, allemands et belges.

L'Anneau de la mémoire porte le nom de 600 000 militaires qui sont morts dans la région pendant le conflit. Les noms sont énumérés en ordre alphabétique, sans nationalité.

«Hier ennemis, ces hommes sont réunis désormais dans la mort comme s'ils appartenaient à une même famille», a dit M. Hollande, dont le grand-père a combattu pendant la Première Guerre mondiale.

Les commémorations sont faites pour «transmettre aux générations nouvelles ce souvenir» et pour «nous rappeler à nos devoirs, dirigeants du monde, le devoir pour la paix, pour la sécurité, pour les droits de l'homme, pour la démocratie», a dit M. Hollande.

Quelques heures avant la cérémonie, un hélicoptère militaire est intervenu pour forcer l'atterrissage d'un avion qui traînait une bannière demandant la démission du président français.

Au Royaume-Uni, des milliers de personnes se sont rassemblées à la Tour de Londres, où une mer de fleurs de pavot rouges en céramique avait été répandue dans le fossé, dans le cadre d'une installation artistique rendant hommage aux soldats morts au combat.

Un cadet militaire de 13 ans a déposé la dernière des 888 246 fleurs — une pour chaque soldat du Royaume-Uni ou du Commonwealth tué pendant la guerre. Un lointain parent du cadet compte parmi les victimes.

«C'est un honneur incroyable, a dit le cadet Harry Hayes. De voir tous ces pavots et c'est moi qui ai planté le dernier.»

La reine Élisabeth II a observé deux minutes de silence, en privé.

Une cérémonie du souvenir a aussi eu lieu dans la ville médiévale belge d'Ypres.

Aux États-Unis, plusieurs parades ont été organisées en en hommage aux anciens combattants, dont une qui devait défiler sur la 5e avenue, à New York.

PLUS:pc