NOUVELLES

La vigilance de Price permet au Canadien de blanchir les Jets 3-0

11/11/2014 10:24 EST | Actualisé 11/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - Le Canadien est loin d'avoir offert une performance sans bavure en défense, mais la vigilance de Carey Price lui a valu une victoire de 3-0 contre les Jets de Winnipeg au Centre Bell, mardi.

Price a repoussé 29 tirs pour savourer son 26e blanchissage dans la LNH — son premier cette saison.

«Il faut souligner le travail de Carey Price qui a encore une fois été phénoménal», a affirmé l'entraîneur Michel Therrien.

Lars Eller, son quatrième, et Alex Galchenyuk, son cinquième, ont déjoué Ondrej Pavelec, confronté à 26 lancers. Tomas Plekanec, son sixième, a complété dans un filet abandonné.

«Tout n'a pas été parfait, nous avons eu de la difficulté à effectuer nos jeux. Mais c'était mieux que dernièrement, a avoué Plekanec. Nous avons encore du travail à faire. Nous devons être meilleurs le long des bandes. Nous ne parvenions pas à déblayer la rondelle de notre territoire, comme nous aurions dû.»

Ce n'est pas que les Jets (8-6-2) aient été muselés par le Tricolore (11-4-1). Ils ont eu une multitude d'occasions de marquer, mais ils ont été incapables de les saisir.

«Le score réflète mal le déroulement de la soirée, a opiné Eller. Les Jets ont eu leurs chances, mais 'Pricer' a été incroyable. Idéalement, nous devrions resserrer le jeu et ne pas accorder autant de tirs. Mais, comparativement à notre jeu il y a une semaine, nous sommes sur la bonne voie.»

Auteur d'un troisième gain d'affilée, le Tricolore poursuit son séjour à domicile en accueillant les Bruins de Boston, jeudi.

Deux échappées

Brouillon en défense, le Canadien pouvait s'estimer chanceux de ne pas être en retard au score, à l'issue du premier tiers.

Les Jets ont pu filer deux fois en échappée. Price a d'abord frustré Evander Kane, avant de voir ensuite Mark Scheifele atteindre le poteau à sa droite. Deux échappées provoquées par de mauvais jeux des piliers défensifs, Andrei Markov et P.K. Subban. À la seconde occasion, Subban a péché de mollesse pendant un jeu de puissance.

Trois fois de suite

Le Canadien a commis sept revirements, contre aucun, en deuxième période. C'est sans compter la fois que Subban s'est fait subtiliser le disque en zone centrale, ce qui a permis aux Jets de contre-attaquer pendant une bonne minute. Un 300e match dans la LNH pour le défenseur de 9 millions $US qui ne figurera pas parmi ses meilleurs.

Heureusement pour tout le monde, Price veillait au grain et les Jets n'ont pas été habiles à saisir les occasions.

Le CH est parvenu à s'inscrire au score le premier dans un troisième match de suite.

À 2:21, Eller a profité de la percée de Jiri Sekac, en provenance du flanc droit, qui a fait se déporter Pavelec vers sa droite pour loger la rondelle du revers dans l'ouverture béante.

Les Jets ont augmenté la pression en troisième, en obtenant les six premiers tirs de l'engagement.

Mais dès la première attaque soutenue du Canadien, à la septième minute, Galchenyuk a doublé l'avance. Le jeune attaquant a utilisé sa longue portée pour concrétiser le retour de tir du défenseur Tom Gilbert, qui avait initialement atteint Brendan Gallagher au dos.

À partir de ce moment, les hôtes se sont davantage appliqués en défense.

Les Jets ont retiré Pavelec avec 3:02 à écouler. Ils ont pu attaquer avec force à six contre quatre à la suite de la pénalité qu'a écopée Sekac à 1:32 de la fin. La chance inouïe qu'a ratée Kane avec 45 secondes à faire a été l'illustration de la soirée frustrante que ses coéquipiers et lui ont connue. Sur la séquence, Markov a tout juste fait dévier la rondelle en mettant son bâton au bon endroit.

«Je lui dois une fière chandelle, a lancé Price. Les gars ont fait du gros travail en infériorité à la fin. C'est difficile à six contre quatre, mais ils ont tout donné, particulièrement 'Markie'.»

À la reprise de l'action, Plekanec a planté le dernier clou en profitant de la passe de Max Pacioretty.

«Nous obtenons des chances et c'est positif. Mais j'aimerais que Mark (Scheifele) voit un de ses lancers effleurer l'intérieur du poteau et pénétrer dans le filet plutôt que d'aboutir à l'extérieur, a mentionné l'entraîneur des Jets, Paul Maurice. Cela dit, nous n'avons pas dominé le match. À l'étranger, vous devez marquer tôt. Ç'a été une rencontre âprement disputée.»

PLUS:pc