NOUVELLES

Gaz à effet de serre: nouvelle cible ambitieuse pour les États-Unis

11/11/2014 11:12 EST | Actualisé 11/01/2015 05:12 EST

BEIJING, Chine - Le président américain Barack Obama espère que les États-Unis vont diminuer plus rapidement que prévu ses émissions de gaz à effet de serre, pointé du doigt comme responsable du réchauffement climatique.

Le président américain et son homologue chinois, Xi Jinping, ont dévoilé leurs nouvelles cibles en cette matière, à Pékin.

Les deux dirigeants espèrent que leurs nouveaux objectifs respectifs vont encourager d'autres pays à adopter de telles cibles en matière de réduction des gaz à effet de serre, alors qu'un nouveau traité doit être adopté en cette matière l'an prochain.

La nouvelle cible dévoilée par Obama fait état d'une réduction de 26 à 28 pour cent des émissions de gaz à effet de serre, d'ici 2025, en comparaison au niveau national de 2005.

Auparavant, le président américain affirmait que les États-Unis pourraient réduire de 17 pour cent les émissions de gaz à effet de serrre, d'ici 2020.

Quant à elle, la Chine n'a pas dévoilé publiquement un objectif précis. Mais le pays compte mettre un terme à la croissance de ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030.

Les émissions du pays continuent d'augmenter, alors qu'il dépend de plus en plus des centrales au charbon.

Cette annonce commune des deux pays les plus pollueurs de la planète réflète un désir de faire front commun en matière de lutte aux changements climatiques.

«Il s'agit de la plus importante annonce bilatérale en matière de climat jamais faite. C'est un message clair de la part des deux pays qui polluent le plus et qui se disent prêts à travailler ensemble», a affirmé David Sandalow, un ancien conseiller en matière d'environnement pour la Maison blanche.

PLUS:pc