NOUVELLES

Accord Russie-Iran pour la construction de 2 réacteurs nucléaires

11/11/2014 08:51 EST | Actualisé 11/11/2014 08:51 EST
Handout via Getty Images
BUSHEHR, IRAN - AUGUST 21: This handout image supplied by the IIPA (Iran International Photo Agency) shows a view of the reactor building at the Russian-built Bushehr nuclear power plant as the first fuel is loaded, on August 21, 2010 in Bushehr, southern Iran. The Russiian built and operated nuclear power station has taken 35 years to build due to a series of sanctions imposed by the United Nations. The move has satisfied International concerns that Iran were intending to produce a nuclear weapon, but the facility's uranium fuel will fall well below the enrichment level needed for weapons-grade uranium. The plant is likely to begin electrictity production in a month. (Photo by IIPA via Getty Images)

MOSCOU (AFP) - La Russie et l'Iran ont signé mardi à Moscou un accord sur la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires pour la centrale iranienne de Bouchehr, avec deux réacteurs supplémentaires en option.

Le contrat a été signé entre la société Atomenergoproekt (NIAEP), une filiale d'ingénierie d'Atomstroïexport, qui avait construit la centrale de Bouchehr, et la firme iranienne Nuclear Power Production and Development Company of Iran (NPPD), selon les agences de presse russes.

En plus des réacteurs destinés à Bouchehr, quatre autres réacteurs de technologie russe pourraient être construits en d'autres endroits du pays, en accord avec le protocole d'intention signé entre le patron de l'agence publique russe de l'Énergie atomique Rosatom, Sergueï Kirinenko, et son homologue iranien Ali Akbar Salehi.

Selon le protocole, le combustible nucléaire destiné aux nouveaux réacteurs sera produit par la partie russe. Le combustible usé sera également retourné en Russie pour son traitement et son stockage.

Les deux parties entendent toutefois "étudier la possibilité de produire certains éléments du combustible nucléaire qui sera utilisé pour ces réacteurs en Iran".

Bouchehr, sur la côte du Golfe Persique, est une centrale de 1.000 mégawatts déjà en partie construite par Moscou et qui a été officiellement remise aux Iraniens en septembre 2013.

En septembre, Téhéran et Moscou avaient paraphé une série d'accords de coopération économique qui doivent permettre aux deux pays visés par des sanctions occidentales d'établir un nouveau partenariat stratégique.

L'Iran, qui dispose des quatrièmes réserves mondiales de pétrole et des secondes réserves de gaz, est également engagé depuis un an dans de difficiles discussions avec les grandes puissances sur son programme nucléaire controversé.

Les Occidentaux et Israël soupçonnent l'Iran de chercher à se doter de l'arme atomique sous couvert de programme civil, ce que Téhéran dément.

INOLTRE SU HUFFPOST

Crise sur le nucléaire iranien : les grandes dates