NOUVELLES

Soudan: Pas de preuve des viols de masse, selon une enquête

10/11/2014 03:40 EST | Actualisé 10/01/2015 05:12 EST

KHARTOUM, Soudan - Il n'y a pas de preuve que des viols de masse ont été commis au Darfour, au Soudan, selon une enquête pilotée par une mission de paix conjointe de l'Organisation des Nations unies (ONU) et de l'Union africaine.

Les enquêteurs ont pu passer plusieurs heures, dimanche, dans le village de Tabit, situé à 45 kilomètres au sud-ouest de la capitale du Darfour du Nord, El-Fasher, selon l'organisme surnommé UNAMID. Les militaires soudanais avaient auparavant bloqué l'accès au village.

Il y a un mois, des allégations avaient été soulevées, selon lesquelles 200 femmes auraient été agressées à Tabit.

D'autres enquêtes seront menées prochainement, a indiqué la mission.

Le Darfour est le théâtre de violences depuis 2003, lorsque les rebelles ont pris les armes contre le gouvernement, à Khartoum, l'accusant de discrimination.

Selon des gens de la région, les forces gouvernementales violeraient les femmes pour terroriser la population et ainsi, intimider les rebelles.

PLUS:pc