NOUVELLES

Le TSX grimpe avec les données chinoises, malgré un recul des titres aurifères

10/11/2014 06:05 EST | Actualisé 10/01/2015 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse lundi, les solides gains attribuables à la publication de données commerciales chinoises positives ayant été contrebalancés par un recul du cours du pétrole et une nouvelle glissade des titres de sociétés aurifères.

L'indice composé S&P/TSX prenait jusqu'à 77 points en cours de séance, mais il a terminé la journée sur une hausse de 18,97 points à 14 709,8 points, alors que les secteurs des mines et minerais et de l'énergie ont perdu des plumes.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,32 cent US à 87,92 cents US, tandis que le billet vert américain s'est raffermi.

Les marchés new-yorkais ont aussi sensiblement grimpé lundi, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles et l'indice élargi S&P 500 ayant poursuivi sur la lancée qui leur avait permis de toucher des sommets records à la fin de la semaine dernière.

Le Dow Jones a gagné 39,81 points et clôturé à 17 613,74 points, tandis que le S&P 500 s'est emparé de 6,34 points à 2038,26 points. L'indice composé du Nasdaq a pour sa part grimpé de 19,09 points à 4651,62 points.

Des données dévoilées dans la nuit de dimanche ont montré que la croissance des exportations de la Chine avait ralenti à 11,6 pour cent en octobre par rapport à l'an dernier, surpassant tout de même les attentes des économistes, qui visaient une progression de 10 pour cent.

Les importations ont pour leur part gagné 4,6 pour cent par rapport à l'an dernier, ce qui était légèrement en deçà des attentes des économistes, qui voyaient une hausse de 5,0 pour cent.

L'excédent commercial de la deuxième plus grande économie du monde a aussi surpassé les attentes. Il a atteint 45,4 milliards $ US pour le mois d'octobre, par rapport à 30,9 milliards $ US pour le mois précédent. Les économistes s'attendaient à un surplus commercial de 42,3 milliards $ US.

À Toronto, le secteur aurifère a continué de peser sur le parquet avec une baisse de six pour cent. Le cours du lingot a perdu 10 $ US à 1159,80 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Ce secteur a perdu plus de 17 pour cent au cours du dernier mois, alors que la Réserve fédérale des États-Unis a mis fin à son gigantesque programme d'achats d'obligations mensuels — une mesure d'assouplissement quantitatif — pendant que les pressions inflationnistes restent faibles dans la plupart des pays.

Le groupe de l'énergie a aussi terminé la journée en territoire négatif, le cours du pétrole ayant retraité face à la vigueur du dollar américain. Le prix de l'or noir a laissé 1,25 $ US à 77,40 $ US le baril à New York, tandis que le secteur torontois de l'énergie a abandonné 1,33 pour cent.

Le secteur des métaux de base a effacé 1,3 pour cent, le cours du cuivre ayant rendu 2 cents US à 3,02 $ US la livre à New York.

Le TSX a trouvé un certain soutien du côté des biens de consommation de base. L'action de Loblaw (TSX:L) a notamment gagné 1,37 $ à 58,55 $ alors que l'épicier se prépare à dévoiler ses résultats trimestriels plus tard cette semaine.

Le secteur des technologies de l'information a aussi contribué, le titre de BlackBerry (TSX:BB) s'étant emparé de 69 cents, soit 5,78 pour cent, à 12,63 $, après que son chef de la direction, John Chen, eut indiqué au Financial Post que le fabricant de téléphone intelligent était à la veille d'être rentable.

Les secteurs de la finance et des télécommunications ont aussi enregistré des gains.

PLUS:pc