NOUVELLES

Le Canadien n'écarte pas la possibilité que Bourque puisse être de retour

10/11/2014 12:33 EST | Actualisé 10/01/2015 05:12 EST

BROSSARD, Qc - Ce n'est peut-être pas la fin de Rene Bourque chez le Canadien. Le vétéran ailier droit n'a pas été réclamé par aucune des 29 autres équipes de la LNH, lundi, et on a annoncé qu'il joindra les rangs des Bulldogs de Hamilton, dans la Ligue américaine.

Prêt à le voir quitter, le Tricolore avait soumis le nom de l'ailier âgé de 32 ans au ballottage, dimanche. Les équipes devaient manifester leur intérêt avant midi, lundi.

Peu de temps après qu'on eut confirmé sa rétrogradation, l'entraîneur du Canadien, Michel Therrien, a affirmé qu'on ne ferme pas la porte à un éventuel retour de Bourque, advenant qu'il retrouve «sa touche, son intensité et sa passion».

«Nous espérions qu'il bâtisse sur la solide performance qu'il a offerte au cours des dernières séries éliminatoires. Mais ce n'est pas ce que nous avons vu, a souligné Therrien, qui a le sentiment de lui avoir fourni toutes les occasions de se faire valoir. Il avait de la difficulté à retrouver son niveau de jeu. C'est la raison pour laquelle l'organisation le cède dans la Ligue américaine, afin qu'il tente de retrouver son niveau de jeu.»

Meilleur buteur de l'équipe dans son parcours jusqu'en finale de l'Est, avec huit filets en 17 matchs, le patineur de Lac La Biche, en Alberta, avait en quelque sorte sauvé sa peau, en rachetant une décevante saison régulière de neuf buts en 63 rencontres.

Cette saison, il était parti pour une autre saison de misère en ayant à sa fiche que deux aides après 13 sorties, en plus de montrer un rendement de moins-9 en défense. Il avait été laissé de côté dans les deux derniers matchs.

Therrien a mentionné qu'il n'est jamais facile pour un entraîneur de tasser un vétéran, mais qu'il arrive un moment où on doit prendre une décision basé sur les résultats — ou plutôt le manque de résultats dans le cas de Bourque.

Il a admis que le rendement du jeune Jiri Sekac depuis qu'il a réintégré la formation avait été un facteur dans la prise de décision.

«Nous ne voulons pas faire perdre du temps aux jeunes, a-t-il mentionné. Nous trouvions que Jiri était demeuré à l'écart suffisamment longtemps. C'est beau de s'entraîner et de participer à des séances vidéo, à un moment donné, on doit lui donner la chance de démontrer ce qu'il peut faire. Nous sommes satisfaits de son rendement dans les deux derniers matchs. Il joue avec plus d'énergie et de confiance. Il a fait des ajustements dans son jeu.»

À Hamilton, Bourque recevra son plein salaire qui s'élève cette saison à 2,5 millions $ US, même si son salaire comptabilisé pour le calcul de la masse salariale se chiffre à 3,33 millions $. Son renvoi pour toute la saison permettrait au Canadien de retrancher quelque 925 000 $ de sa masse salariale. Bourque est sous contrat jusqu'à la conclusion de la saison 2015-16.

Afin de combler son départ, le Canadien a rappelé l'attaquant Drayson Bowman de son club-école.

Bourque a disputé 141 matchs dans l'uniforme du Canadien depuis qu'on a fait son acquisition des Flames de Calgary en janvier 2012. Il s'est forgé une fiche peu éloquente de 21 buts et de 18 passes, et un différentiel en défense de moins-27.

Le CH avait obtenu Bourque dans l'échange de Michael Cammalleri. L'équipe avait acquis, à la même occasion, l'attaquant Patrick Holland et un choix de deuxième tour en 2013 (Zachary Fucale). Elle avait cédé de plus aux Flames le gardien Karri Ramo et un choix de cinquième ronde en 2012 (Ryan Culkin).

PLUS:pc