NOUVELLES

Ebola: les États-Unis inaugurent un centre de 100 lits au Libéria

10/11/2014 11:02 EST | Actualisé 10/01/2015 05:12 EST

MONROVIA, Libéria - Les États-Unis ont inauguré le premier des 17 centres de traitement du virus Ebola qu'ils construisent au Libéria.

Des dignitaires ont assisté lundi à l'inauguration du centre de 100 lits à Tubmanburg, à environ 60 kilomètres au nord de la capitale, Monrovia.

L'Organisation mondiale de la Santé a indiqué que le nombre de victimes du virus semble décliner dans la capitale, mais que de nouvelles infections apparaissent ailleurs au pays.

L'épidémie a déjà fait près de 2800 morts au Libéria.

Les États-Unis déploieront aussi quelque 4000 militaires en Afrique de l'Ouest.

Le vice-président du Libéria a applaudi cette contribution, tout en prévenant qu'il faudra faire beaucoup plus pour vaincre la maladie.

Le gouvernement du Sénégal voisin a annoncé lundi la réouverture progressive de ses frontières avec les pays touchés par l'épidémie, tel que le recommande la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest.

Le Sénégal, qui partage une frontière avec la Guinée, avait fermé ses frontières terrestres et son espace aérien en août. Le président Macky Sall a prévenu que les autorités continueront à trier les passagers qui arrivent des pays infectés.

En Sierra Leone, le procureur général a justifié lundi la détention, le 4 novembre, d'un journaliste de la radio locale, estimant qu'il s'était rendu coupable de commentaires susceptibles de provoquer la colère du public et l'instabilité. Il a ajouté que les commentaires de David Tam Baryoh n'aident en rien la lutte nationale contre l'Ebola.

Le mastodonte américain du Web Google a annoncé lundi qu'il contribuera 2 $ US pour chaque dollar donné par le public à des organisations caritatives comme Save the Children et Médecins sans frontières. Google consacrera un maximum de 5 millions $ US à cet effort, ce qui correspond à 2,5 millions $ US en dons du public.

La compagnie donnera aussi 10 millions $ US pour aider les organismes sans but lucratif qui combattent la maladie. La fondation du fondateur de Google, Larry Page, donnera 15 millions $ US de plus.

Le mois dernier, le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, et sa femme Priscilla ont versé 25 millions $ US pour lutter contre l'Ebola. Le site de réseautage social a aussi mis en ligne un outil pour permettre à ses utilisateurs de faire des dons.

PLUS:pc