NOUVELLES

Deux israéliens poignardés par des Palestiniens

10/11/2014 08:30 EST | Actualisé 10/01/2015 05:12 EST

JERUSALEM, Israël - Deux Israéliens, un soldat et une femme, sont morts lundi après avoir été poignardés par des assaillants palestiniens dans la capitale de Tel-Aviv et en Cisjordanie, poursuivant la série d'attaques meutrières contre des Israéliens.

Le sergent Almog Shilony, âgé de 20 ans, a succombé à ses blessures, à Tel Aviv. Il avait été attaqué près d'une foule qui attendait un train. Un passant a frappé le suspect, qui a été capturé et interrogé par les policiers. Selon le porte-parole du service de police, l'homme était originaire de la Cisjordanie et il ne détenait pas de permis pour vivre en Israël.

Un peu plus tard, dans la colonie israélienne de Cisjordanie Avon Shvut, un attaquant palestinien a poignardé trois personnes à un arrêt d'autobus, tuant sur le coup Dalia Lemkus, âgée de 25 ans. Un garde de sécurité à proximité a repéré le suspect et l'a blessé avec son fusil.

Le premier ministre israélien Benyamin Nethanyahou a promis de répondre sévèrement à ces assassinats, ajoutant qu'il allait s'assurer de déployer tous les outils à sa disposition pour faire cesser la violence.

Il a précisé que le gouvernement allait entre autres adopter des nouvelles lois et démolir les maisons des présumés terroristes.

Les tensions sont encore vives entre les deux peuples depuis la fin de la guerre de 50 jours l'été dernier dans la Bande de Gaza.

Depuis la fin des hostilités, une série d'attaques contre des cibles israéliennes a été menée par des Palestiniens, qui agissent le plus souvent seuls.

Dans les dernières semaines, deux Palestiniens ont tué des Israéliens en roulant avec leur voiture dans des foules qui attendaient leur train. Un autre Palestinien a poignardé un activiste juif qui tentait d'améliorer l'accès des Israéliens au Mont du Temple, dans l'est de Jérusalem.

Les Palestiniens, qui revendiquent la partie Est de la ville occupée par Israël depuis la Guerre des Six-Jours de 1967, ont organisé des manifestations violentes, accusant des extrémistes juifs de tenter de prendre le contrôle des lieux de façon permanente.

Depuis quelque temps, des Israéliens visitent le site et imposent des restrictions aux musulmans.

Les tensions entre les deux peuples se sont même étendues auprès des Palestiniens qui vivent en Israël avec la mort d'un jeune israélo-palestinien la fin de semaine dernière, tué par un policier.

Les Palestiniens représentent 20 pour cent de la population israélienne. Ils sont des citoyens à part entière, mais la plupart dit souffrir de discrimination.

Le nouveau président israélien Reuven Rivlin a appelé les deux peuples au calme et au dialogue.

«Ce sont des jours difficiles qui nécessitent de l'unité et de la force pour affronter ceux qui sèment la terreur», a-t-il souligné.

PLUS:pc