NOUVELLES

Corée du Nord: le PAM craint de devoir cesser ses activités en mars

10/11/2014 08:40 EST | Actualisé 10/01/2015 05:12 EST

TOKYO - Une agence onusienne qui fournit une aide alimentaire à la Corée du Nord depuis près de 20 ans s'inquiète de devoir cesser ses activités dans ce pays en mars.

Le Programme alimentaire mondial a indiqué lundi qu'il a reçu suffisamment d'aide et de promesses d'aide pour continuer à opérer jusqu'à la fin de l'année, mais que la situation est ensuite plus incertaine.

Les pays donateurs se font plus hésitants envers la Corée du Nord, notamment en raison de préoccupations face à la situation politique dans ce pays et parce que l'aide semble plus urgente ailleurs — entre autres en Afrique et au Moyen-Orient.

Une porte-parole du PAM, Silke Buhr, a indiqué que l'agence sera en mesure d'aider 1,1 million de femmes et d'enfants par mois jusqu'à la fin de mars 2015. Elle a ensuite prévenu que l'opération ne dispose que de 40 pour cent des fonds nécessaires.

Le PAM est présent en Corée du Nord depuis 1995. Il a annoncé, en avril, qu'un manque de fonds l'empêchait d'aider 500 000 enfants nord-coréens ruraux.

Il avait ébauché, l'an dernier, un programme de deux ans et 200 millions $ US pour aider 2,4 millions d'enfants et de femmes enceintes ou qui allaitent. Ce nombre a ensuite été réduit à 1,63 million avant d'être abaissé encore davantage. Le PAM aurait besoin de 8 millions $ US par mois pour atteindre ses objectifs.

Mme Buhr affirme que le tiers des enfants nord-coréens souffrent de retards de croissance et que leur santé est excessivement fragile.

PLUS:pc