NOUVELLES

Nico Rosberg remporte le Grand Prix du Brésil devant Lewis Hamilton

09/11/2014 12:35 EST | Actualisé 09/01/2015 05:12 EST

SAO PAULO - Résistant à une forte pression imposée par Lewis Hamilton, Nico Rosberg a remporté les honneurs du Grand Prix de Formule 1 du Brésil, dimanche, pour ainsi s'approcher de son coéquipier chez Mercedes dans la course au Championnat des conducteurs.

Avec cette victoire, Rosberg a réduit à 17 points l'écart qui le sépare de Hamilton, mais le Britannique pourra récolter un deuxième championnat en carrière s'il termine en deuxième place lors du dernier rendez-vous de la saison, le 23 novembre à Abou Dabi.

Il n'était pas possible de couronner le champion du Classement des conducteurs sur la piste d'Interlagos, puisque l'épreuve qui aura lieu à Abou Dabi procurera le double des points normalement accordés. Une victoire rapportera 50 points et une deuxième place, 36 points.

Hamilton compte 334 points comparativement à 317 por Rosberg.

Le favori local Felipe Massa, sur Williams, a complété le podium, devant Jenson Button (McLaren) et Sebastian Vettel (Red Bull).

Il s'agissait de la cinquième victoire de Rosberg cette saison, et de sa première depuis le Grand Prix d'Allemagne, en juillet. Hamilton était à la recherche d'une sixième victoire d'affilée.

«Je suis très satisfait de l'ensemble de la fin de semaine, a déclaré Rosberg. Pendant tout le week-end, je me suis senti très à l'aise dans la voiture. J'ai été en mesure d'attaquer et de contrôler l'écart avec Lewis. Tout a bien fonctionné.»

Par ailleurs, ce doublé Mercedes était son 11e de la saison, un de plus que l'ancien record établi par McLaren en 1988. Cette 15e victoire d'un pilote Mercedes a aussi permis au constructeur d'égaler la marque que se partageaient jusque-là McLaren et Ferrari.

Rosberg a été le plus vite tout au long du week-end, mais a affiché un rythme moins rapide durant la course. À mi-chemin de l'épreuve, Hamilton gagnait rapidement du terrain, mais ses chances de doubler son coéquipier ont subi un dur coup lorsqu'il est sorti de la piste — une erreur qui l'a repoussé à sept secondes de Rosberg.

«À ce moment, j'étais beaucoup plus rapide, a noté Hamilton. J'ai bloqué les roues arrière et la voiture a tourné sur elle-même. Je suis l'unique responsable.»

Lors du dernier tour, Hamilton s'est approché à moins d'une seconde de son coéquipier, mais n'est pas parvenu à le dépasser, et Rosberg a franchi la ligne d'arrivée avec une avance de 1,4 seconde.

«Pendant les premiers moments de la course, je voyais que je pouvais contrôler l'écart et m'assurer que Lewis n'approche pas du secteur où il pouvait lancer une attaque, a expliqué Rosberg. Lorsque j'ai vu ça, j'avais confiance de pouvoir contrôler l'écart pendant toute la course.»

Massa, qui est parti de la troisième position et qui a livré de bonnes luttes avec les deux Mercedes pendant le week-end, a presque saboté ses chances de monter sur le podium devant ses supporters lorsqu'il a écopé une pénalité de cinq secondes pour vitesse excessive dans la ligne des puits, lors de son premier passage. Et lors de son dernier arrêt aux puits, il a encore perdu un peu de temps en accédant au mauvais endroit.

«C'est excitant d'être ici après tout ce qui m'est arrivé pendant la course, a réagi Massa en faisant allusion à sa présence sur le podium. Cette foule le mérite pleinement.»

Pour une deuxième semaine consécutive, seulement 18 voitures ont pris part à la course. L'écurie Marussia a été dissoute vendredi, tandis que Caterham a lancé un projet d'autofinancement dans l'espoir de participer à la dernière épreuve de la saison, dans deux semaines.

PLUS:pc