NOUVELLES

Mesures d'austérité: d'autres manifestations et de la perturbation à venir

09/11/2014 09:26 EST | Actualisé 09/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - La grogne contre les mesures d’austérité du gouvernement Couillard ne s’essouffle pas, alors que deux autres grandes manifestations seront tenues le 29 novembre, à Montréal et Québec.

Ces manifestations sont organisées par un collectif formé d’organisations syndicales, de groupes communautaires, féministes et environnementaux.

La présidente du Conseil central du Montréal métropolitain-CSN, Dominique Daigneault, affirme que d’autres «moyens d’action» sont en préparation pour sensibiliser la population mais surtout pour faire fléchir le gouvernement.

Elle précise que le Conseil central a adopté un plan d'action et de mobilisation, qui comprendra entre autres la tenue d'une journée de perturbation. Mme Daigneault ne peut toutefois préciser quand elle aura lieu et quels services pourraient être perturbés, le cas échéant.

Entre-temps, la CSN s'est donné pour mandat d'organiser une vaste campagne d'information afin que tous ses syndicats affiliés fassent de la lutte à l'austérité une priorité.

Selon Dominique Daigneault, il faut empêcher «l’entreprise de démantèlement de l'État» opérée par le gouvernement depuis son élection, en avril dernier. Elle soutient que le gouvernement se trompe «en se lançant aveuglément dans cette débâcle», et que c’est «un champ de ruines qui attend le Québec au bout».

Le Conseil central du Montréal Métropolitain, à l'instar de la CSN et de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, estime qu'il y a des solutions pour renflouer les coffres de l'État, sans devoir s'attaquer à la classe moyenne et aux moins bien nantis. Une fiscalité progressive incluant notamment des mesures comme l'augmentation du nombre de paliers d'imposition des particuliers ou la réintroduction de la taxe sur le capital des banques permettrait d'aller chercher des sommes substantielles, selon le syndicat.

PLUS:pc