NOUVELLES

Marshawn Lynch inscrit quatre touchés et les Seahawks battent les Giants 38-17

09/11/2014 08:41 EST | Actualisé 09/01/2015 05:12 EST

SEATTLE - Marshawn Lynch a récolté 140 verges de gains au sol, un sommet pour lui cette saison, et a inscrit quatre touchés, un sommet en carrière, et les Seahawks de Seattle ont fait fi de quelques erreurs afin de venir à bout des Giants de New York par le pointage de 38-17, dimanche.

«Comme je l'ai déjà dit, Marshawn Lynch est notre moteur, a déclaré le receveur des Seahawks Doug Baldwin. Tout passe par lui.»

Russell Wilson a été victime de deux interceptions, les Seahawks ont commis un total de trois revirements, et Eli Manning a découpé en pièces la tertiaire des Seahawks en première demie. Lynch a finalement fait oublier tout ça en étant un véritable rouleau compresseur.

Les Seahawks (6-3) ont récolté 350 verges de gains au sol, un record d'équipe. Il s'agit aussi du plus haut total dans un match de la NFL depuis 2012, quand les Chiefs de Kansas City avaient amassé 352 verges de gains au sol face aux Colts d'Indianapolis.

Lynch a couru 21 fois avec le ballon, alors que plusieurs ont contribué au festin. Wilson a récolté 107 verges de gains en 14 courses et a inscrit un touché sur une verge avec 5:19 à faire. La majorité des courses de Wilson était prévue, alors que les Giants (3-6) ont été incapables de le contenir. Christine Michael et Robert Turbin ont maintenu des moyennes supérieures à cinq verges par portée: Michael a amassé 71 verges de gains et Turbin, 32.

«Vous pouviez voir l'impact des courses de Russell, a mentionné l'entraîneur-chef des Seahawks Pete Carroll. Le système avec lui et Marshawn a été un franc succès et nous avons pu continuer à courir avec le ballon.»

La vedette a toutefois été Lynch. Il a atteint la zone des buts sur des courses d'une, deux et trois verges, avant de couronner sa journée de travail avec un touché sur un jeu de 16 verges avec 7:47 à faire. Il avait déjà connu deux matchs de trois touchés au sol au cours de sa carrière.

«J'ai l'impression que nous nous sommes vraiment nourris de son énergie, a dit le garde des Seahawks J.R. Sweezy. Il est solide physiquement et mentalement et il fait partie des grands. Nous adorons bloquer pour lui.»

Manning a brillé en première demie avec 192 verges de gains aériens et un touché. Cependant, il va regretter avoir défié la tertiaire des Seahawks quand le pointage était de 17-17 au troisième quart.

Les Seahawks venaient de créer l'égalité sur un placement de 28 verges de Steven Hauschka, et les Giants ont tenté de répliquer rapidement et Manning a défié Richard Sherman dans les zones profondes en visant Odell Beckham fils. Sherman était en position parfaite et Beckham a dévié le ballon vers le demi de sûreté Earl Thomas, qui a réussi sa première interception de la saison.

Manning avait évité les interceptions lors de ses 176 dernières tentatives de passes, une séquence qui s'étirait sur cinq rencontres.

«Je tentais simplement de me battre pour le ballon et je savais que Earl était dans le coin, ce qui était le cas», a raconté Sherman.

Les Seahawks ont ensuite traversé le terrain et pris les devants pour de bon — sur un touché de Lynch, bien sûr.

PLUS:pc