NOUVELLES

L'Allemagne souligne la chute du Mur de Berlin, et le courage des opposants

09/11/2014 07:24 EST | Actualisé 09/01/2015 05:12 EST

BERLIN - Alors que l'Allemagne fêtait dimanche le 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin, Elka Rosin s'est rappelé la chance qu'elle et sa famille ont eue.

Elle n'a eu le temps de prendre que sa perruche et quelques effets personnels avant que sa famille ne fuie Berlin-Est pour l'ouest, il y a 53 ans. Quelques heures plus tard, les autorités communistes ont fermé la frontière et commencé la construction du Mur.

«Tout le monde a réussi à sortir, et personne n'est mort», se réjouit Mme Rosin, maintenant âgée de 70 ans.

D'autres, toutefois, n'ont pas eu la même chance. Durant les 28 ans d'existence du Mur, au moins 138 personnes y ont perdu la vie et des centaines ont été emprisonnées pour avoir tenté de le franchir afin d'échapper au régime communiste.

Dimanche, la chancelière allemande Angela Merkel a inauguré les célébrations soulignant la chute du Mur et a déclaré que cet événement qui a conduit à la fin du communisme en Europe a été un exemple de la détermination humaine pour atteindre la liberté.

Le soir du 9 novembre 1989, des milliers de Berlinois de l'est ont franchi la frontière après que les autorités eurent pratiqué une ouverture devant la pression populaire montante et qu'ils eurent adouci les restrictions de voyage imposées à leurs citoyens durant des décennies.

Mme Merkel a rendu hommage à tous ceux qui ont permis de mettre fin aux 28 années de la «Guerre froide». Elle a aussi louangé le courage de tous ceux qui ont souffert du régime communiste, et rappelé la mémoire des 138 personnes qui ont été tuées.

«La chute du Mur nous a appris que les rêves peuvent devenir réalité», a déclaré Mme Merkel sur le site de commémoration sur la Bernauer Strasse. Les choses peuvent changer, a-t-elle ajouté, «aussi grands les obstacles soient-ils».

Une petite manifestation a eu lieu durant l'événement. Des gens tenaient une bannière sur laquelle on pouvait lire «Pas du mur autour de l'Europe», en référence aux réfugiés qui tentent de pénétrer le continent.

Un million de personnes étaient attendues aux festivités à Berlin. Plus tard, on relâchera des centaines de ballons gonflés à l'hélium qui suivent l'ancienne frontière sur 15 kilomètres.

Mme Merkel a rappelé que le 9 novembre avait une autre signification importante dans l'histoire allemande. En effet, le 9 novembre 1938 s'est déroulé la «Nuit de Cristal», ou Reichskristallnacht, la nuit durant laquelle les paramilitaires nazis ont lancé un pogrom contre la population juive du pays.

«Cela a donné le mot d'ordre pour le meurtre de millions de personnes, a dit Mme Merkel. Le 9 novembre de chaque année, je ne ressens pas que de la joie, mais aussi la responsabilité de porter le fardeau de l'histoire allemande.»

PLUS:pc