NOUVELLES

Irak: le chef d'État islamique aurait été blessé par une frappe aérienne

09/11/2014 03:16 EST | Actualisé 09/01/2015 05:12 EST
AFP

BAGDAD - Le chef du groupe armé État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, a été touché par une frappe aérienne, ont rapporté les autorités irakiennes, ce que n'a pas confirmé le Pentagone.

Ce sont les ministères irakiens de la Défense et de l'Intérieur qui ont publié des communiqués disant que le chef extrémiste avait été blessé, sans élaborer.

Selon un responsable du renseignement du ministère de l'Intérieur, il a été blessé samedi durant une rencontre avec des membres de son groupe à Qaim, dans la province d'Anbar. Un autre responsable militaire a également appris qu'il avait été blessé.

Personne ne pouvait préciser la gravité des présumées blessures de M. al-Baghdadi.

Les États-Unis ont placé une récompense de 10 millions $ US sur la tête du chef islamiste. Depuis qu'il a pris, en 2010, les rênes du groupe État islamique, qui était alors une branche d'al-Qaïda, il l'a transformé en force militaire indépendante transnationale. Il est en quelque sorte devenu la figure la plus importante de la communauté djihadiste internationale.

Le groupe État islamique a conquis du territoire dans le nord et l'ouest de l'Irak lors d'une avancée fulgurante en juin et juillet.

Vendredi, le président américain, Barack Obama, a autorisé le déploiement de jusqu'à 1500 soldats pour appuyer les troupes irakiennes, notamment dans la province d'Anbar où la lutte est féroce. Cette annonce porterait à 3100 le nombre de soldats américains en sol irakien. Présentement, environ 1400 soldats américains s'y trouvent, sur une possibilité de 1600.

L'État islamique en 7 points