NOUVELLES

Une Allemagne unie se prépare à fêter les 25 ans de la chute du mur de Berlin

08/11/2014 10:54 EST | Actualisé 08/01/2015 05:12 EST

BERLIN - L'Allemagne célèbrera dimanche le 25e anniversaire de la chute du mur de Berlin, un moment historique pour la fin du communisme et l'émergence de l'Allemagne comme pouvoir européen majeur.

Une chaîne de 15 kilomètres de ballons illuminés, le long de l'ancien mur, seront lâchés dans les airs dimanche en début de soirée, environ au même moment que, 25 ans plus tôt, un haut dirigeant communiste faisait l'annonce qui a déclenché la chaîne d'événements menant à la chute de ce symbole de la guerre froide.

La chute du mur qui a divisé Berlin durant 28 ans a été un «point de non-retour» à partir duquel les choses se sont dirigées vers un nouvel ordre mondial, expliqué le directeur du principal lieu de commémoration du mur, Axel Klausmeier.

La chancellière, Angela Merkel, qui a grandi en Allemagne de l'Est, inaugurera un musée rénové qui abrite les quelques sections du mur toujours présentes.

Maintenant âgée de 60 ans, Mme Merkel était physicienne lorsqu'elle a commencé en politique, au moment où le communisme s'écroulait. Elle se rappelle le sentiment d'être prisonnière derrière la frontière de l'Allemagne de l'Est.

Encore aujourd'hui, a-t-elle déclaré la semaine dernière, lorsqu'elle traverse la porte de Brandebourg, elle pense qu'elle a dû attendre 35 ans avant de vivre cela.

Depuis l'ouverture de l'Allemagne, entre 1500 et 2000 milliards d'euros ont été consacrés à reconstruire l'est du pays, alors délabré. Bien que les choses aient considérablement changé, quelques inégalités persistent dans l'est. Les salaires et les prestations de retraite y demeurent plus bas, le chômage, plus élevé et plusieurs régions de l'est se sont dépeuplées alors que les habitants migraient vers l'ouest pour y trouver du travail.

Le progrès vers une véritable unité est toutefois visible au sein de la classe politique: la chancellière vient de l'est, tout comme le président, Joachim Gauck, un ancien pasteur protestant et militant pour la démocratie.

Selon lui, les Allemands peuvent aujourd'hui être reconnaissants d'avoir des vies et des opportunités «dont d'innombrables personnes dans le monde rêvent», a-t-il dit.

PLUS:pc