NOUVELLES

Déraillement sur la Côte-Nord: le corps du conducteur de train retrouvé

08/11/2014 10:31 EST | Actualisé 08/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - Le corps du conducteur de train dont la locomotive a plongé dans la rivière Moisie, près de Sept-Iles, à la suite d’un déraillement jeudi, a été retrouvé et retiré de la locomotive samedi matin.

Ce sont les plongeurs de la Sûreté du Québec qui ont finalement pu entamer les recherches, et faire la macabre découverte.

La victime, Enrick Gagnon, 45 ans, travaillait pour la Compagnie minière Iron Ore Canada (IOC) depuis 1997.

Les plongeurs avaient dû attendre que le site soit sécuritaire avant d’entreprendre les recherches. Une équipe du ministère des Transports avait complété les expertises géotechniques des sols vendredi afin de déterminer s’il était possible d’y travailler dans des conditions sécuritaires.

Pendant ce temps, les équipes d’Urgence-environnement poursuivent leur travail afin de capturer le carburant diésel qui a fui de la locomotive submergée. La locomotive transportait 17 000 litres de diésel dans ses réservoirs.

On demandera d’ailleurs aux plongeurs de la SQ d’aller colmater cette fuite.

La minière a publié un communiqué pour confirmer que le corps de M. Gagnon a été retiré de la locomotive.

« C'est une triste journée pour IOC et pour Rio Tinto, a affirmé Kelly Sanders, le président et chef de la direction. Il n'y a rien de plus important pour nous que la sécurité et le bien-être de nos employés. Nous offrons nos plus sincères condoléances aux proches d'Enrick», a poursuivi M. Sanders.

L'entreprise a annoncé qu'elle fera tout ce qu'elle peut pour offrir à la famille et aux collègues de M. Gagnon tout le soutien nécessaire en cette période difficile.

Enrick Gagnon laisse dans le deuil sa mère, Joanne Roy, et son frère, Jean-François Gagnon et sa belle-sœur, Marie-Élaine Globensky.

L'entreprise a par ailleurs affirmé que la circulation ferroviaire sur le chemin de fer QNS&L demeure suspendue jusqu'à nouvel ordre et les enquêtes suivent leurs cours.

IOC possède notamment une mine, un concentrateur et une usine de bouletage à Labrador City et des installations portuaires à Sept-Îles. Elle exploite également un chemin de fer de 418 kilomètres qui relie la mine au port.

PLUS:pc