NOUVELLES

Une carte publiée en ligne n'a pas conduit à une jeune Réginoise disparue

07/11/2014 10:33 EST | Actualisé 07/01/2015 05:12 EST

REGINA - La police a révélé que des recherches en lien avec une carte dessinée à la main qui avait été publiée en ligne n'avait pas permis de retrouver une jeune Saskatchewanaise qui s'est évaporée dans la nature.

Tamra Keepness avait cinq ans lorsqu'elle a mystérieusement disparu de sa résidence familiale de Regina en juillet 2004.

Une carte a fait son apparition, plus tôt cette semaine, sur le site «Reddit» et elle devait supposément mener aux restes de la jeune fille.

Une remarque y apparaissait pour inviter les forces de l'ordre à «vérifier les puits».

La carte incluait une zone dans la réserve de Muscowpetung, qui est située au nord de Regina.

Jeudi, une équipe formée de membres du Service de police de Regina (SPR) et de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ainsi que de trois proches de Tamra Keepness a fouillé pas moins de 21 puits.

«Il n'y avait aucun signe de Tamra Keepness et rien qui aurait pu avoir un lien avec cette affaire», a indiqué la porte-parole du SPR, Elizabeth Popowich.

Elle a dit que certains éléments de la carte étaient exacts tandis que d'autres ne l'étaient pas, tout en ajoutant que les enquêteurs ne croyaient donc pas qu'elle était authentique.

Les policiers tentent toujours d'entrer en contact avec la personne qui a publié la carte et qui avait choisi comme nom d'utilisateur «mon secret est dévoilé».

Mme Popowich a précisé que son compte a été désactivé.

Certains médias ont rapporté que le mystérieux internaute a répondu à des commentaires en ligne dans lesquels on pouvait lire que la carte était une supercherie.

Il a entre autres prétendu que le document provenait de sa défunte grand-mère. Cette dernière l'aurait obtenu de sa soeur, une Albertaine, qui l'aurait, pour sa part, reçu d'un détenu.

Dans la foulée de cette histoire, Elizabeth Popowich a souligné que les indices fournis par le grand public sont toujours les bienvenus, mais elle a soutenu qu'il valait toujours mieux les partager directement avec les policiers plutôt que de les présenter dans un forum public.

«Cela a entraîné de nouveau les membres de la famille [de Tamra Keepness] sous les projecteurs», a mentionné Mme Popowich.

Elle a noté qu'ils ont donc certainement subi un «bouleversement émotionnel».

«Comment pouvaient-ils ne pas entretenir d'espoir? Puis, au bout du compte, ils ont découvert qu'il n'y avait rien qui menait vers Tamra ou qui permettait d'avoir une meilleure idée de ce qui lui est arrivé», a mentionné la porte-parole du Service de police de Regina.

Elizabeth Popowich a souligné que la journée de recherche dans les puits a été éprouvante pour tout tout le monde, y compris pour les policiers.

À ce jour, les forces de l'ordre ont reçu près de 1700 indices en lien avec cette disparition.

Cependant, les enquêteurs n'en parlent pas systématiquement avec les proches de Tamra Keepness.

«Les membres de la famille qui ont collaboré avec les policiers ont suffisamment confiance en eux pour savoir qu'ils partageront avec eux tout ce qui semble prometteur», a dit Mme Popowich.

Elle a toutefois indiqué qu'«ils n'ont pas besoin d'être mis au courant à toutes les fois que la police obtient un nouvel indice» surtout s'il ne mène nulle part.

Selon Elizabeth Popowich, la carte aura tout de même eu un impact positif: elle aura rappelé au public l'existence de cette affaire.

Elle a insisté sur le fait que la police n'a toujours pas jeté l'éponge dans ce dossier et qu'elle poursuivra son enquête tant et aussi longtemps qu'elle n'aura pas résolu ce mystère.

PLUS:pc