NOUVELLES

Un premier réacteur nucléaire japonais redémarre

07/11/2014 08:17 EST | Actualisé 07/01/2015 05:12 EST

TOKYO - Un gouverneur japonais a autorisé vendredi le redémarrage d'une première centrale nucléaire, en vertu des nouvelles règles de sécurité adoptées après la catastrophe du réacteur Fukushima Dai-chi en 2011.

Ce réacteur avait été lourdement endommagé par un séisme et un tsunami.

Le gouverneur de la province de Kagoshima, Yuichiro Ito, a indiqué que les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Sendai seront redémarrés, en dépit des inquiétudes de certains résidants.

Ces deux réacteurs devraient être redémarrés au début de l'an prochain, après avoir fait l'objet de multiples inspections par les responsables. L'Autorité japonaise de réglementation du nucléaire a donné son feu vert à leur redémarrage en juillet, dans la foulée des nouvelles règles de sécurité imposées pour tenir compte des leçons de la catastrophe de Fukushima.

Des quantités énormes d'eau contaminées continuent à s'échapper de Fukushima, dont le déclassement devrait s'étirer sur plusieurs décennies.

Les 48 réacteurs nucléaires du Japon ont été éteints et soumis à des inspections ou des réparations depuis la catastrophe de 2011, exception faite de deux qui ont fonctionné temporairement pendant un an. La centrale de Sendai serait la première à redémarrer en vertu des nouvelles règles.

Certains résidants de la ville de Satsumasendai s'inquiètent de plusieurs volcans actifs près de la centrale. Une éruption mortelle survenue récemment dans le nord du Japon a rappelé que ce genre d'incident est imprévisible.

PLUS:pc