DIVERTISSEMENT

Ubisoft, comment sortir 3 jeux majeurs en même temps ? (PHOTOS)

07/11/2014 06:29 EST | Actualisé 07/11/2014 06:35 EST
Courtoisie Ubisoft

Comment réussir le tour de force, même pour un studio majeur comme Ubisoft Montréal, de sortir trois jeux dans la foulée ? Rencontre avec ses équipes.

Certes, Ubisoft Montréal est l’un des plus grands studios au monde d’abord de par ses succès, mais également par son poids avec ses 3000 employés, mais pour réussir à sortir trois jeux triples A, il faut développer une véritable coordination en amont, et qui doit être effectué sur tous les plans.

Créer un jeu nouvelle génération est un travail de longue haleine. S’il faut environ 3 à 4 ans pour y parvenir, c’est un véritable travail de répartition des tâches qui est effectué dès le début.

Chaque jeu possède une équipe de base, la core team, qui comprend entre 12 et 50 employés.

Vient ensuite se greffer par-dessus jusqu’à 800 personnes du studio de Montréal, qui vont développer des éléments pour un jeu, comme modéliser Notre Dame de Partis dans Assassin’s Creed Unity qui a pris un an et demi à une seule personne.

L'article se poursuit après la galerie photos

Les jeux vidéos d'Ubisoft (Far Cry 4, Assassin’s Creed Unity)

Créer et partager les futures technologies

Selon Marc Beaudoin, directeur technique sur Far Cry 4, «avec les nouvelles consoles, leur puissance impose de développer plus de contenu et il faut donc plus que jamais améliorer nos techniques de production. Pour Far Cry 4, nous avons développé un pipeline de prévisualisation inédit ».

Toutes les animations de personnages que nous voyons dans les jeux sont capturées à partir d’acteurs bardés de capteurs permettant de reproduire leurs mouvements. Contrepartie, c’est une étape très couteuse, et recommencer une scène est dispendieux. La prévisualisation, issue de l’industrie cinématographique, permet de se passer de ces capteurs et de reproduire la scène, avec moins de réalisme, mais assez d’informations pour valider ou non la scène, qui sera ensuite tournée avec des acteurs et des moyens conséquents.

Cette technique ayant été utilisée sur Far Cry 4 avec succès, elle va être appliquée aux futurs jeux d’Ubisoft. Selon Yannis Mallat, directeur d’Ubisoft Montréal, « C’est la force du studio, de par la taille tout en préservant l’initiative laissée au projet, ces nouvelles techniques que nous inventons sont très vite réparties auprès des autres équipes. C’est à Montréal que se trouve le groupe technologique qui crée ou valide les projets. Si un autre studio d’Ubisoft crée une nouvelle technologie pour son jeu, celui-ci est rapatrié et retravaillé à Montréal afin de pouvoir être utilisé sur les prochains jeux. Notre pôle technologie est unique au monde, les moteurs de jeux sont créés à Montréal et c’est un travail titanesque ». Par exemple, le moteur d’Assassin’s Creed Unity contient 6 millions de lignes de code.

Savoir répartir les talents

Afin de rester dans les délais et utiliser au mieux les talents, il y a selon Yannis Mallat, un gros travail à effectuer en amont : « Notre équipe de réaffectation, lorsqu’elle a fini de développer les éléments d’un jeu, est ensuite répartie sur d’autres projets. Ces gens dont on ne parle jamais comme ils restent dans l’ombre sont les vrais faiseurs de miracles».

Enfin, outre ce travail, la recette pour faire un grand jeu consiste à « donner tu temps, des moyens, des challenges complètement malades, et leur accorder toute sa confiance ».

Assassin's Creed Unity et Shape Up sortiront le 11 novembre. La sortie de Far Cry 4 est prévue pour le 18 novembre.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter