BIEN-ÊTRE

À vos mailles! Le tricot, c'est tendance à Montréal (PHOTOS)

07/11/2014 12:08 EST | Actualisé 07/11/2014 12:23 EST
Myriam Lefebvre

Une balade dans les transports en commun suffit pour apercevoir une, puis deux puis trois ou quatre personnes en train de tricoter. Simple passe-temps ou pure passion, le tricot constitue l’une des plus grandes tendances des dernières années dans les grandes villes du monde entier et Montréal ne fait pas exception à la règle. Les Montréalaises (et Montréalais) tricotent elles aussi bien serré!

Pourquoi le tricot est-il devenu tendance?

De corvée ménagère à passe-temps de grand-mère, le tricot est devenu une activité hot à pratiquer chez les jeunes, plus particulièrement chez les 25 à 35 ans. Comment expliquer cette vague de popularité? Le «do it yourself» et l’envie d’une consommation responsable.

Propriétaire de La Maison Tricotée (Salon de thé – École de tricot – Boutique de laine), à quelques pas du métro Laurier, Céline Barbeau est entièrement d’accord avec cette envie de confectionner soi-même. «Quand on achète un chandail chez H&M par exemple, on ne sait pas qui l’a conçu. Avant, on achetait une poche de patates et on savait que c’était monsieur un tel qui les avait récoltées. Il y avait une connexion qui se créait. Maintenant, les gens ont perdu cette connexion et tentent peu à peu de la retrouver parce que ça leur manque», raconte-t-elle.

Lorsqu’on passe une journée devant l’ordinateur, l’envie d’exercer une tâche manuelle en opposition à cette trop grande quantité de technologies et d’yeux rivés sur le clavier, peut aussi se faire sentir. Voilà un équilibre parfait entre le manuel et l’intellect, entre le calme et le rythme de vie effréné. «On est dans une société où tout le monde vit à 200 à l’heure. On n’a plus le temps de ne rien faire. Le fait de revenir à quelque chose qui prend un temps fou à faire, en décalage complet avec une société où tout doit aller vite, disons que cela vient faire une balance. Cela oblige à se poser et à faire un geste qu’il faudra répéter des milliers de fois avant d’obtenir un objet, au lieu de sortir sa carte de crédit et d’avoir l’objet une minute après l’avoir convoité», relate Céline Barbeau.

Envie de consommer de façon responsable, envie de ralentir son rythme de vie, le tricot est également un excellent moyen de créer et de se distinguer dans son cercle d’amis. Rien de plus valorisant que de porter un pull que l’on a tricoté soi-même ou que l’on a reçu en cadeau par sa meilleure amie.

Par ailleurs, même si les technologies sont pointées du doigt lorsqu’on parle de «do it yourself» et de consommation responsable, on retrouve une tonne de vidéos tutoriels de tricot sur YouTube. De plus, il est possible de télécharger des applications sur son téléphone intelligent, permettant de faciliter son apprentissage ou même de créer ses propres patrons pour les plus avancés.

Une tendance, même chez les stars

Une tendance ne serait pas une tendance si quelques vedettes ne faisaient pas partie du mouvement. Sachez que plusieurs acteurs et actrices tricotent sur leur plateau de tournage, dont Christina Hendricks qui enfile quelques mailles entre ses différentes prises. Qui d’autre? Sarah Jessica Parker, Katerine Heigl, Julia Roberts, et Dakota Fanning qui confectionne quelques pièces pour ses collègues. Attention! Même le ô combien sublime Ryan Gosling a appris à tricoter sur un lieu de tournage et dit qu’il s’agissait «d’une des choses les plus relaxantes qu’il ait faites dans sa vie».

Question de combiner deux tendances à la fois, la course et le tricot, le marathonien David Babcock s’est inscrit dans le livre des records Guinness en complétant une course complètement loufoque. Ce dernier a complété un marathon en cinq heures, 48 minutes et 27 secondes, et en tricotant un foulard de 12 pieds de long au fil de sa course.

Les bienfaits du tricot

Plusieurs études démontrent que les bienfaits du tricot sont nombreux. Cela aide d’abord à diminuer le niveau de stress et à rendre les douleurs chroniques plus tolérables. Ainsi, plusieurs personnes ont réussi à arrêter de fumer en tricotant, remplaçant ainsi la nicotine par leurs aiguilles et leur pelote de laine. Le tricot donne à la personne qui le pratique un sentiment de gratitude et de fierté. Par ailleurs, l’activité possède des vertus sociales puisque les gens qui la pratiquent se sentent très souvent en confiance et en ouverture lorsque vient le moment de s’exprimer au sujet de leur passe-temps.

Céline Barbeau soulignait pour sa part l’effet «doudoune» du tricot. «Quand on pense à un enfant qui prend sa doudoune; il a besoin de la flatter de façon constante et de garder sa doudoune avec lui. Eh bien, on retrouve ça aussi dans le tricot. Le mouvement répétitif et la matière douce que l’on passe entre nos doigts, cela a un côté très apaisant et relaxant pour le cœur. Le toucher est directement lié au cœur. On doudoune en tricotant !», lance-t-elle.

Par où commencer pour apprendre?

À la Maison Tricotée, Céline et son équipe offrent plus de 11 cours différents, de débutant à avancé. Conseillant d’effectuer ses premières heures de tricot avec l’aide d’un bon professeur, elle invite d’abord les initiés à créer des rectangles, par exemple de petites lingettes démaquillantes en coton biodégradable. L’exercice est simple, amusant et surtout utile puisqu’on peut les mettre dans la laveuse.

Ne souhaitant pas que ses clients ou élèves se sentent comme des porte-monnaie sur deux pattes lorsqu’ils franchissent la porte de sa Maison, Céline Barbeau tente de créer le plus de liens avec les gens qu’elle côtoie. Ainsi, les gens peuvent s’y rendre avec leur propre matériel, poser quelques questions lorsqu’ils sont embêtés dans leur confection, tout en buvant le thé avec d’autres clients.

L’important lorsqu’on commence à tricoter est de ne pas vouloir aller trop vite. Étape par étape, vous apprendrez à confectionner différents morceaux de différentes façons, et deviendrez plus à l’aise dans vos confections. Vous découvrirez ensuite que les possibilités sont infinies. Jetez un coup d’œil sur Pinterest ou sur Etsy et vous verrez des créations qui vous inspireront à coup sûr!

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Le tricot, des possibilités infinies