NOUVELLES

Profits stables mais ventes en forte hausse pour Stella-Jones au 3e trimestre

07/11/2014 07:18 EST | Actualisé 07/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - Les profits de Stella-Jones (TSX:SJ) sont demeurés stables au troisième trimestre, mais la vigueur du dollar américain et des acquisitions lui ont permis de voir son chiffre d'affaires bondir de 25 pour cent.

Le fabricant de produits en bois traité sous pression en dévoilé vendredi des profits de 29,5 millions $, ou 43 cents par action, par rapport à 27,6 millions $, ou 40 cents par action, à la même période l'an dernier.

Ses revenus se sont toutefois établis à 357,3 millions $ pour la période de trois mois terminée le 30 septembre, en comparaison avec 285,3 millions $ au troisième trimestre de l'exercice 2013.

«Bien que la hausse des coûts des traverses de chemin de fer non traités par rapport au précédent exercice ait continué à exercer une pression sur les marges, nous avons procédé à certains ajustements des prix de vente», a souligné son président et chef de la direction, Brian McManus.

Réalisées l'an dernier, les acquisitions de Pacific Wood et de Boatright Railroad Product ont contribué au chiffre d'affaires à hauteur de 23,2 millions $. La vigueur du dollar américain a eu une influence positive de 8,9 millions $.

En excluant ces éléments, la croissance interne des ventes de la société montréalaise a été d'environ 14 pour cent.

Les revenus du secteur des traverses de chemin de fer se sont notamment appréciés d'environ 50 pour cent pour s'établir à 148,8 millions $. Du côté des poteaux destinés aux sociétés de services publics, les ventes ont atteint 127,6 millions $, en hausse de 3,5 pour cent par rapport à la même période l'an dernier.

Grâce à la demande dans l'Ouest canadien ainsi qu'aux États-Unis, le chiffre d'affaires du secteur de bois d'oeuvre à usage résidentiel a grimpé de 10,6 pour cent, à 43,5 millions.

La performance trimestrielle de Stella-Jones a atteint les cibles de l'analyste Ben Vendittelli, de Valeurs mobilières Banque Laurentienne.

«Cette demande à l'endroit des produits de l'entreprise devrait demeurer la même pour le reste de l'année ainsi qu'en 2015», observe l'analyste, dans une note de recherche.

Leon Aghazarian, de la Financière Banque Nationale, croit également que Stella-Jones ne devrait pas avoir de problèmes en ce qui a trait à la demande.

«En ce qui a trait aux traverses de chemin de fer, la reprise économique stimule les investissements dans les réseaux ferroviaires», écrit-il dans un rapport.

Le conseil d'administration de Stella-Jones a par ailleurs déclaré un dividende trimestriel de 7 cents par action qui sera versé le 18 décembre aux actionnaires inscrits en date du 2 décembre.

PLUS:pc