NOUVELLES

L'écurie de Formule Un Marussia ferme ses portes, les employés sont limogés

07/11/2014 11:21 EST | Actualisé 07/01/2015 05:12 EST

LONDRES - L'administrateur londonien de Marussia a décidé de mettre un terme aux activités de l'équipe de Formule Un, vendredi.

Marussia a cessé ses activités, et les employés restants étaient devenus inutiles à la suite de la décision de l'équipe de se placer sous la loi de protection des faillites en octobre, a déclaré l'administrateur provisoire de FRP Advisory Geoff Rowley.

«Il est profondément regrettable qu'une écurie aussi appréciée, en Grande-Bretagne et dans le reste du monde, doive cesser ses opérations et fermer ses portes», a déclaré Rowley.

Environ 200 employés oeuvraient à l'usine de Marussia, à Oxfordshire, en Angleterre.

FRP est devenu l'administrateur de l'équipe après que le milliardaire russe Andrei Cheglakov se soit révélé incapable de fournir les fonds nécessaires pour poursuivre les activités. Marussia était la deuxième équipe de F1 à céder son administration en quatre jours, après Caterham.

Les deux écuries ont raté le Grand Prix des États-Unis, présenté dimanche dernier, et Marussia a précisé qu'elle ne participera pas aux deux derniers Grands Prix de la saison. Caterham fera aussi l'impasse sur le Grand Prix du Brésil, mais tente toujours de régler ses problèmes financiers.

Marussia a opté pour l'administration il y a trois semaines après que le pilote français Jules Bianchi eut heurté de plein fouet l'arrière d'un tracteur au Grand Prix du Japon. Bianchi est toujours hospitalisé au Japon, et son état est jugé critique, mais stable.

Un don pour Caterham

Pour sa part, Caterham a lancé son projet de 'crowfunding' afin de financer la présence de l'écurie sur la grille de départ du Grand Prix d'Abu Dhabi plus tard ce mois-ci.

L'administrateur de Caterham, Finbarr O'Connell, a indiqué que «nous travaillons sans arrêt afin de permettre à l'équipe Caterham F1 d'être de retour en piste», et ajouté que «l'une de nos options les plus utiles, créatives et efficaces en ce moment consiste au 'crowfunding'».

Des admirateurs peuvent verser 16 $ et recevoir une récompense pour leur contribution monétaire, comme voir leur nom apparaître sur la voiture si elle participe au Grand Prix d'Abu Dhabi.

Le projet souhaite récolter 3,7 millions $ d'ici vendredi prochain. S'il échoue, les fonds seront remboursés aux contributeurs.

PLUS:pc