NOUVELLES

JPMorgan éliminera 3000 emplois de plus que prévu en 2014

07/11/2014 05:26 EST | Actualisé 07/01/2015 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - JPMorgan, la plus grande banque américaine au chapitre des actifs, a l'intention de supprimer 3000 emplois de plus que prévu cette année dans ses divisions des cartes et des hypothèques.

La banque avait déjà indiqué en février qu'elle voulait éliminer environ 2000 emplois cette année dans sa filiale des cartes, des services aux marchands et des automobiles, mais elle calcule maintenant que les mises à pied s'y chiffreront plutôt à 4000 d'ici la fin de 2014.

JPMorgan supprimera aussi plus d'emplois dans sa division des hypothèques et elle y effectuera 7000 mises à pied, comparativement à sa cible précédente de 6000 coupes.

La banque de New York compte environ 242 000 employés à travers le monde, d'après son plus récent rapport trimestriel.

Les chiffres sur les mises à pied ont été dévoilés vendredi, lors d'une présentation du chef de la direction de Chase Consumer & Community Banking, Gordon Smith. Celui-ci s'exprimait dans le cadre d'une conférence d'analystes bancaires à Boston.

JPMorgan Chase, qui a affiché un bénéfice net de 5,6 milliards $ US pour son troisième trimestre, cherche à réduire les dépenses de sa division des services bancaires aux particuliers de 2 milliards $ US d'ici 2016, d'après la présentation.

Le prêteur doit aussi réduire les coûts de sa division des hypothèques, où la demande pour les refinancements a diminué avec la hausse des taux d'intérêt. Le taux hypothécaire moyen à long terme pour un prêt de 30 ans a grimpé à 4,02 pour cent, a noté jeudi Freddie Mac. Ce taux était de 3,41 pour cent en janvier de l'an dernier.

JPMorgan tente aussi de diminuer ses coûts en ayant davantage recours à la technologie.

Par exemple, en encourageant ses clients à obtenir des relevés de façon électronique plutôt que sur papier, la banque calcule qu'elle pourrait économiser environ 100 millions $ en papier et en coûts d'envois postaux d'ici 2016. M. Smith estime que le coût d'un envoi postal est d'environ 50 cents US par relevé, comparativement à un coût de moins de 1 cent US pour un relevé électronique.

PLUS:pc