DIVERTISSEMENT

Goscinny raconte les secrets d'Astérix de A à Z

07/11/2014 03:40 EST | Actualisé 07/11/2014 03:43 EST
Les Éditions Albert René

Par Toutatis ! Tous les secrets d'Astérix sont révélés de A à Z dans un recueil inédit signé René Goscinny, qui rassemble des centaines de citations de son cocréateur, disparu en 1977.

«Il y a toujours un peu de l'auteur dans un personnage... Pourtant Astérix adore le sanglier, moi, j'ai horreur de ça !», confie ainsi le scénariste, père de l'irréductible Gaulois avec Albert Uderzo dans René Goscinny raconte les secrets d'Astérix (Cherche Midi), préfacé par sa fille Anne Goscinny.

Il raconte aussi à la lettre P, comment la potion magique ne devait figurer que dans le premier épisode. Devant son succès, elle est devenue incontournable... et a tué le suspense puisqu'on sait que les Gaulois gagneront toujours.

Pourquoi le nom d'Astérix ? Pourquoi des Gaulois ? Quelles ont été les sources d'inspiration de Goscinny ? Quelle était sa méthode d'écriture ? Comment travaillait-il avec Uderzo ? Comment expliquer ce succès ?

Rassemblées sous forme d'abécédaire, des centaines de citations expliquent la genèse de la série depuis le jour où le scénariste écrivit pour la première fois sur une feuille de papier le nom «Astérix».

Avec son ami dessinateur Albert Uderzo, il ignorait alors que tous deux venaient de créer un héros planétaire: 350 millions d'albums vendus et plus de 150 traductions.

Astérix, Baffes, Banquet final, Calembours, César, Cinéma, Corses, Erotisme, Falbala, Gaulois, Idéfix, Imbéciles, Normands, Obélix, Potion magique, Romains, Sanglier, Toutatis, Vercingétorix... sont quelques-unes des entrées de ce dico.

Né à Paris en août 1926 dans une famille d'immigrés juifs urkraino-polonais, Goscinny passe son enfance en Argentine avant de faire ses débuts à New-York. Il a 25 ans lorsqu'il revient en France.

Génie du scénario, il est l'auteur de Lucky Luke avec Morris. Puis il créé Le Petit Nicolas avec Sempé. En 1959, avec Uderzo, il invente Astérix. Devenu un auteur à succès, il créé encore Iznogoud avec Tabary ou les Dingodossiers avec Gotlib. Entre temps, à la tête du magazine Pilote, il érige la BD au rang de 9e Art.

Le 5 novembre 1977, le "Roi René" succombe à un test d'effort. Il avait 51 ans.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Astérix chez les Pictes