POLITIQUE

Ottawa écarte le nom de Maurice Richard du futur pont Champlain

06/11/2014 11:35 EST | Actualisé 06/11/2014 12:29 EST
PC

Le ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales du Canada, Denis Lebel, annonce que le pont de remplacement reliant Montréal et Brossard sur la Rive-Sud ne portera pas le nom de Maurice Richard.

Le ministre Lebel a indiqué qu'après discussion avec la famille du célèbre hockeyeur, il a décidé de retirer le nom de Maurice Richard pour désigner le pont qui remplacera le pont Champlain. M. Lebel précise que son ministère se consacrera à l'entretien du pont Champlain existant de même qu'à la construction du pont de remplacement et à sa livraison dans les délais prévus.

M. Lebel déplore - tout comme l'ont fait les défenseurs du pont Champlain avant lui - qu'on ait mis en opposition deux personnages historiques.

« Je trouve bien dommage qu'on ait mis en opposition deux symboles, deux géants de notre histoire. »

— Denis Lebel

M. Lebel soutient que son ministère souhaitait simplement réfléchir à toutes les possibilités pour doter la région de Montréal d'un pont qui réponde à leurs attentes.

Pendant que les controverses se succèdent dans ce dossier, les étapes menant à la construction du pont se poursuivent. Les appels de propositions seront déposés en février, a-t-il estimé.

« La décision finale concernant le nom du nouveau pont n'est pas prise », a indiqué M. Lebel, précisant que le nom de Samuel de Champlain demeurait en lice. « Nous reconnaissons l'importance de Samuel de Champlain dans l'histoire du Québec, a-t-il poursuivi. Jamais nous n'avons voulu manquer de respect à Samuel de Champlain. »

Un projet et des discussions d'envergure

Le projet de construction d'un ouvrage de remplacement au pont Champlain occupe toutes les classes politiques de la région de Montréal depuis plusieurs mois. L'annonce du vieillissement prématuré du pont Champlain et la nécessité de le remplacer a suscité une multitude de discussions. Le gouvernement fédéral a annoncé son intention de le remplacer en 2011.

Le système de transport collectif - autobus ou SLR (système léger sur rails) - à intégrer à l'ouvrage a provoqué nombre de débats. La mise en place de postes de péage sur le futur pont Champlain a également généré des affrontements entre les élus québécois et le gouvernement fédéral alors que la plus récente controverse entourant l'ouvrage concerne le nom qu'il portera.

Plusieurs personnes souhaitent qu'il conserve le nom du navigateur français à qui on attribue la fondation de Québec, Samuel de Champlain, alors que d'autres, dont le ministre Lebel, ont évoqué la possibilité de lui donner le nom de Maurice Richard afin d'honorer la mémoire du célèbre joueur de hockey du Canadien de Montréal.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques controverses du gouvernement Harper