POLITIQUE

Nathalie Normandeau devient animatrice radio

06/11/2014 01:16 EST | Actualisé 06/11/2014 09:08 EST
FOTOimage

L'ex-ministre libérale Nathalie Normandeau deviendra animatrice à la radio en janvier. Elle animera une émission en compagnie d'Éric Duhaime au FM93, une station du groupe Cogeco à Québec.

Anciennement vice-première ministre du Québec, ministre des Affaires municipales et ministre des Ressources naturelles dans le gouvernement de Jean Charest, Mme Normandeau a quitté la politique en septembre 2011.

En outre, dans un communiqué publié aujourd'hui, Nathalie Normandeau explique qu'elle met fin à son mandat avec la Ville de L'Ancienne-Lorette, où elle venait d'être nommée conseillère auprès de la municipalité dans ses négociations avec l'agglomération de Québec.

« Au cours des derniers jours, une opportunité professionnelle inattendue m'a été offerte. Cette opportunité, que j'ai saisie, est incompatible avec la poursuite de mes activités de consultante pour la Ville de L'Ancienne-Lorette. J'ai donc décidé de mettre fin immédiatement à mon mandat avec la Ville ».

Vendredi dernier, le commissaire à l'éthique et à la déontologie avait annoncé qu'elle allait faire enquête sur l'embauche de Mme Normandeau à L'Ancienne-Lorette après une plainte déposée par la députée péquiste Agnès Maltais. Selon Agnès Maltais, Nathalie Normandeau contrevenait à l'article 59 du Code qui empêche les ex-politiciens d'occuper des fonctions en lien avec des dossiers qu'ils ont traités lorsqu'ils étaient ministres.

En juin dernier, Nathalie Normandeau avait déclaré qu'elle n'avait pas l'intention de revenir un jour en politique, précisant que le prix à payer pour ce genre d'engagement était trop élevé. Son nom a été associé à plusieurs reprises à des firmes et à des personnes accusées de collusion, de corruption et de financement politique illégal dans les derniers mois, sur la base d'allégations dans le cadre de la commission Charbonneau. Au lendemain de son témoignage à la commission, Mme Normandeau avait affirmé avoir subi « un immense préjudice », mais estimait avoir réussi à redorer son image.

Récemment, l'ex-libérale s'est montrée critique à l'égard du gouvernement Couillard, l'accusant de manquer de vision alors qu'il remettait en question la pertinence des Conférences régionales des élus (CRÉ), des Centres locaux de développement (CLD) et des Carrefours Jeunesse-emploi (CJE).

Quant à son futur coanimateur, Éric Duhaime, il a quitté Radio X Montréal en juillet dernier. Il y animait l'émission Duhaime le midi.

INOLTRE SU HUFFPOST

10 choses que vous ne savez pas sur Québec