NOUVELLES

Le français se porte plutôt bien sur Internet, affirme l'OIF

06/11/2014 02:23 EST | Actualisé 06/01/2015 05:12 EST

MONTRÉAL - Contrairement à la croyance populaire, le français se porte plutôt bien sur Internet, ont affirmé des représentants de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF).

En dévoilant son plus récent rapport sur l'état de santé du français dans le monde, l'OIF a dressé un portrait de la présence de la langue française sur la toile.

Pour l'organisme de promotion et du développement du français, cette langue serait même «en tête de peloton».

Les francophones occupent ainsi, selon les calculs de l'OIF, la quatrième place du point de vue du nombre d'internautes, derrière les anglophones et les Chinois. Ce chiffre ne signifie toutefois pas que ces internautes naviguent sur la toile et utilisent Internet en français.

Par contre, le français est aussi la sixième langue par le nombre de pages Web existantes, et s'approche de la quatrième place en termes de quantité de contenus, relève l'OIF qui se base notamment sur des chiffres de W3Tech.

La langue de Molière est la sixième utilisée dans le réseau de partage vidéo Youtube. Sur Facebook, les francophones seraient entre la quatrième et la sixième place en termes d'utilisateurs. Sur Twitter, avec seulement deux pour cent d'utilisateurs, les francophones sont en sixième place, loin derrière les anglophones, les hispanophones, les lusophones et ceux de langue japonaise.

De plus, les francophones figureraient entre les deuxièmes et troisièmes détenteurs de comptes chez Google, Hotmail et Yahoo, selon des statistiques fournies par Mozilla et reprises dans le rapport.

Le français est très présent sur Internet, contrairement à ce que l'on dit, a constaté Imma Tor Faus, directrice de la langue française et de la diversité linguistique de l'OIF, en point de presse à Montréal, jeudi.

Malgré tous ces chiffres, le français — comme toutes les autres langues — demeure en retrait par rapport à l'anglais qui reste en position dominante sur le Web. Mais cette situation pourrait changer: le rapport indique que si la tendance se maintient, le chinois et l'espagnol vont consolider leurs positions et le chinois pourrait même dépasser l'anglais en termes de contenus.

En hausse de sept pour cent depuis 2010, le français compte aujourd'hui 274 millions de locuteurs, rapporte l'OIF qui note qu'il s'agit d'une «nette progression». L'augmentation du nombre de francophones sur la planète est en bonne partie due à la croissance démographique en Afrique.

PLUS:pc