NOUVELLES

Le fédéral ne semble pas vouloir moderniser la loi sur l'accès à l'information

06/11/2014 05:03 EST | Actualisé 06/01/2015 05:12 EST

OTTAWA - Les conservateurs ont rejeté les appels à une réforme de la Loi sur l'accès à l'information dans le cadre de son nouveau plan pour un «gouvernement ouvert».

La version finale du plan fédéral pour un gouvernement ouvert pour 2014-16 est silencieux sur une possible mise à jour de cette loi vieille de 32 ans, malgré des demandes publiques en ce sens lors de plusieurs consultations — incluant une récente ronde de commentaires effectués sur une version préliminaire.

Le plan final, dévoilé jeudi, ferait en sorte que le gouvernement rendrait plus facilement disponible de l'information et des données — incluant des recherches scientifiques, le détail de contrats fédéraux et des archives.

Cependant, il ne suggère aucun changement à la loi d'accès qui permet aux citoyens de demander des documents du gouvernement en payant 5 $.

Le commissaire à l'information du Canada, les partis d'opposition, les groupes pro-démocratie et même des membres du conseil consultatif du gouvernement ont vivement demandé une modernisation du système, affirmant que la loi permet aux ministères et aux agences fédérales de retenir trop d'information.

La réforme de la loi a été suggérée lors des consultations en ligne pour le plan d'ouverture du gouvernement et lors de rencontres à Vancouver, Edmonton, Ottawa et St. Catharines, en Ontario.

Le président du Conseil du Trésor, Tony Clement, a qualifié la loi de «bonne mesure législative».

PLUS:pc