NOUVELLES

L'ACNO ne prévoit pas de conflit entre les JO et le Mondial de 2022

06/11/2014 09:55 EST | Actualisé 06/01/2015 05:12 EST

BANGKOK - Les Jeux olympiques d'hiver de 2022 auront bel et bien lieu en février comme d'habitude et ne seront pas déplacés pour faire place à la Coupe du monde de football au Qatar, a indiqué le président de l'Association de comités nationaux olympiques (ACNO).

La FIFA songe actuellement à déplacer de la fenêtre habituelle la Coupe du monde prévue au Qatar afin d'éviter l'intense chaleur de l'été moyen-oriental. La fédération internationale a avancé l'hypothèse de jouer le tournoi en janvier et février, en plein coeur des JO.

Le cheikh Ahmad Al-Fahad Al-Sabah, président de l'ACNO, a déclaré jeudi que les dates des JO ne peuvent pas être changées en raison d'ententes avec les diffuseurs et les organisateurs et que c'est au Mondial de s'assurer de ne pas entrer en conflit.

Le cheikh Ahmad, un puissant membre du Comité international olympique (CIO) à la tête de l'Association olympique asiatique, a ajouté que le moment où sera disputée la Coupe du monde est un problème pour la FIFA, par pour le CIO.

«Les Jeux seront maintenus aux mêmes dates, a-t-il dit. Le CIO s'en assurera en raison des ententes en place. Les organisateurs ont tout mis en place, même chose du côté des diffuseurs et des partenaires marketing.»

Le CIO a en de nombreuses occasions indiqué que le président de la FIFA, Sepp Blatter, l'avait assuré que les deux événements n'entreraient pas en conflit.

Lundi, la FIFA a dit envisager deux options pour la CM 2022: janvier-février ou novembre-décembre. L'option de début d'année est privilégiée par les confédérations de la FIFA. Les fédérations européennes préféreraient toutefois que le tournoi soit joué en avril-mai.

Le cheik Ahmad est cependant confiant que les deux événements ne se chevaucheront pas.

«Ce sont les deux plus grands événements sportifs au monde, a-t-il déclaré à un petit groupe de reporters en marge d'une réunion de l'ACNO, à Bangkok. (La FIFA) va analyser tout cela et elle va tenter de trouver la meilleure solution dans le meilleur intérêt des deux événements.

«Des gens parlent de janvier-février avant les Jeux, d'autres parlent de novembre-décembre, tandis que d'autres veulent que ça se joue en août, tel que prévu. Laissons la commission faire ses devoirs, mais je suis confiant à 100 pour cent que les deux événements n'auront pas lieu en même temps.»

Pékin et Almaty, au Kazakhstan, sont en lice pour l'organisation des Jeux d'hiver de 2022.

PLUS:pc