NOUVELLES

La TSX a clôturé en hausse dans la foulée d'une vague de résultats trimestriels

06/11/2014 05:23 EST | Actualisé 06/01/2015 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse, jeudi, les opérateurs ayant réservé un accueil mitigé à une importante vague de résultats trimestriels d'entreprises pendant que les investisseurs choisissaient d'acheter des titres des secteurs de l'or et de l'énergie, qui ont récemment affiché des reculs.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 15,12 points pour terminer la séance à 14 563,38 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,28 cent US à 87,52 cents US, après que le gouverneur de la Banque centrale européenne eut indiqué que son institution se préparait à mettre en place de nouvelles mesures de relance, «si nécessaire», pour l'économie européenne en difficulté.

Ses commentaires ont entraîné une chute de l'euro et un raffermissement du billet vert américain, ce qui, en retour, a affaibli les prix du pétrole brut.

Malgré tout, la publication de bonnes données sur les demandes de prestations d'assurance-emploi aux États-Unis a eu un impact positif sur les marchés boursiers new-yorkais. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 69,94 points à 17 554,47 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 7,64 points à 2031,21 points et que l'indice composé du Nasdaq a pris 17,75 points à 4638,47 points.

La plus grande partie de la vigueur du parquet torontois était attribuable au secteur aurifère, qui a progressé d'environ 4,5 pour cent, même si le cours du lingot d'or a cédé 3,10 $ US à 1142,60 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Le TSX connaît une semaine volatile, les titres du secteur de l'énergie ayant été plombés plus tôt cette semaine par la décision de l'Arabie saoudite de réduire ses prix pour ses clients américains. Cette réduction et la nouvelle vigueur du dollar américain a fait reculer le cours du pétrole brut à un creux de trois ans.

Le billet vert américain a continué à peser sur le cours du baril de pétrole jeudi. Celui-ci a abandonné 77 cents US à 77,91 $ US le baril à New York. Malgré tout, le secteur torontois de l'énergie a clôturé en hausse de près d'un pour cent. Son recul au cours du mois reste d'environ 10 pour cent.

Ce secteur a été aidé jeudi par la publication de solides résultats trimestriels de la part de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ), dont l'action a avancé de 1,48 $ à 39,74 $.

Le secteur des mines et minerais a reculé de 1,8 pour cent, même si le cours du cuivre a avancé de 1 cent US à 3,02 $ US la livre à New York, après deux jours de baisse.

Le groupe de la finance a retraité de 0,45 pour cent. La Financière Sun Life (TSX:SLF) a dévoilé mercredi, après la fermeture des marchés, un bénéfice supérieur aux attentes des analystes, mais son action a malgré tout effacé jeudi 89 cents à 39,64 $.

Le secteur des télécommunications a cédé 1,45 pour cent, alors que Telus (TSX:T) et BCE (TSX:BCE), deux importantes sociétés de ce groupe, publiaient leurs résultats pour le plus récent trimestre. Dans les deux cas, les bénéfices ont été supérieurs aux attentes des analystes, mais l'action de BCE a malgré tout perdu 14 cents à 50,94 $, et celle de Telus, 48 cents à 40,89 $.

Par ailleurs, l'action d'Air Canada (TSX:AC.B) a grimpé de 48 cents, soit 5,4 pour cent, à 9,38 $, après que le transporteur aérien eut dévoilé des résultats trimestriels largement supérieurs aux attentes, grâce à des hausses de revenus et à des mesures de réductions des coûts.

PLUS:pc